Londres abrite 100 statues d'animaux… et seulement 50 statues de femmes, selon une étude

SEXISME Le maire de la capitale britannique a présenté un plan pour que les monuments de la ville reflètent plus de diversité

20 Minutes avec agence
— 
Les statues de lion ornant Trafalgar Square à Londres (Royaume-Uni).
Les statues de lion ornant Trafalgar Square à Londres (Royaume-Uni). — Paul Marriott/Shutterstock/SIPA

Le 1er juillet dernier, une statue de Lady Diana a été inaugurée à Londres ( Royaume-Uni). Mais c’est un peu l’arbre qui cache la forêt : une étude vient de révéler qu’il y avait deux fois plus de statues d’animaux que de statues de femmes dans la capitale britannique.

Dans son étude, l’organisation Art UK a recensé quelque 1.500 monuments londoniens, rapporte The Guardian relayé par le Huffpost. 20,5 % des statues sont consacrées à un homme, contre 4 % pour les femmes (50 sculptures). C’est deux fois moins que celles en hommage à des animaux (100 statues).

Un premier plan pour diversifier l’espace public

Enfin, seules 1,1 % des statues rendent hommage à des personnes de couleur (0,9 % d’hommes et 0,2 % de femmes). Ce jeudi, le maire de Londres a annoncé la création d’un fonds d’un million de livres pour mettre plus de diversité dans les monuments de la ville. Sadiq Khan est lui-même issu d’une famille d’origine pakistanaise.

Ce fonds est la première mesure de la Commission pour la diversité de l’espace public, créée après le déboulonnage de la statue d’Edward Colston à Bristol en juin 2020. La sculpture de ce marchand d’esclaves a été jetée dans le port fluvial lors d’une manifestation Black Lives Matter après la mort de George Floyd aux États-Unis, rappelle Le Monde.