Loire-Atlantique : Pas moins de 800 petits obus mis au jour dans le sable à Batz-sur-mer

DEMINAGE L’opération de sécurisation menée à Batz-sur-mer depuis trois jours a été fructueuse

F.B.
— 
Les obus anti-aériens découverts ensevelis sous la plage.
Les obus anti-aériens découverts ensevelis sous la plage. — Préfecture maritime de l'Atlantique

L’opération de sécurisation et de neutralisation d'éventuels engins explosifs a porté ses fruits dans la baie du Manérick, à Batz-sur-mer, près de Guérande (Loire-Atlantique). Durant trois jours, les équipes du Nedex (neutralisation et destruction d’engins explosifs) de la préfecture maritime de l'Atlantique ont fouillé le sable à la recherche d’engins ensevelis depuis la Seconde Guerre mondiale. Bilan : pas moins de 800 petits obus anti-aériens de 20 mm ont été traités (700 découverts mardi et 100 mercredi), ainsi qu’un obus plus important de 105 mm, rapporte la préfecture maritime.

Ces bombes, retrouvées à moins d’un mètre de profondeur, ont été neutralisées sur place puis mises en sécurité hors du littoral. Voilà pourquoi plusieurs détonations ont été entendues dans la commune mardi et mercredi.

L’opération avait été décidée à la suite de la découverte fin septembre de plusieurs anomalies magnétiques révélant la présence probable d’explosifs sous la plage. Un large périmètre de sécurité était établi depuis lundi. Une quinzaine d’habitations ont même dû être évacuées provisoirement.