Tempête Aurore : 120.000 foyers encore privés d'électricité, les trains toujours bloqués

DANS LE NOIR Les dégâts sont considérables en Normandie et les transports de l'ouest parisien très affectés

X. R.
— 
3.000 techniciens d'Enedis sont à pied d'oeuvre.
3.000 techniciens d'Enedis sont à pied d'oeuvre. — GERARD MALIE / AFP

Le passage de la tempête Aurore n’a pas fait que réveiller de nombreux Français dans leur sommeil. Avec des bourrasques allant jusqu’à 175 km/h à Fécamp et 106 km/h à Rouen, les vents violents ont fait des dégâts. 250.000 foyers se sont réveillés privés d’ électricité à travers la moitié nord de la France, selon un décompte d’ Enedis. 80.000 d’entre eux sont situés en Normandie, point d’entrée de la tempête sur l’Hexagone.

Enedis précise que sa force d’intervention rapide est déclenchée, avec 4.000 techniciens à pied d’œuvre. A 12h, plus de la moitié des foyers avait été réalimentés, laissant encore 120.000 foyes sans électricité. Météo-France a placé 17 départements en alerte orange pour « vents violents ».

Des branches et des arbres sont également tombés sur les voies de chemin de fer, perturbant fortement la circulation des trains. En Normandie, les trains ne circuleront pas sur certaines lignes jusqu'à ce soir. Les lignes de RER et de Transiliens sont également perturbées. La totalité de la ligne du RER B est concernée, et les perturbations sont globalement plus importantes dans l’ouest parisien.