Toulouse : Dix personnes interpellées dans le cadre d’un trafic de faux pass sanitaires

ENQUETE Les gendarmes enquêtent sur la délivrance d’une centaine de faux pass sanitaire dans un centre de vaccination de Muret, près de Toulouse. Une dizaine de personnes a été interpellée ce mercredi

H.M. avec AFP
— 
Les gendarmes ont déjà découvert une centaine de faux pass sanitaires
Les gendarmes ont déjà découvert une centaine de faux pass sanitaires — JOEL SAGET / AFP

Petits services ou vrai réseau bien lucratif ? Après la découverte de la mise en circulation d’une centaine de faux pass sanitaire près de Toulouse, le parquet indique qu’une dizaine de personnes soupçonnées d’être impliquées dans ce trafic ont été interpellées ce mercredi matin par les gendarmes et placées en garde à vue.

Les pass auraient été délivrés par des personnes travaillant dans le centre de vaccination de Muret, à quelque 25 kilomètres au sud-ouest de la Ville rose. « Les investigations diront s’il s’agit d’un réseau ou pas. Il est encore trop tôt pour dire si c’est une véritable organisation », ajoute le parquet de Toulouse. Mais les enquêteurs de la section de recherches soupçonnent que les sésames ont été remis moyennant finance.

Des soignants parmi les bénéficiaires

Selon La Dépêche du Midi, qui a révélé l’affaire, ce sont des professionnels de santé officiant dans le centre qui se sont aperçu que leurs identifiants avaient été utilisés. L’enquête se focalise sur une jeune volontaire de 20 ans et elle a déjà permis de remonter aux bénéficiaires de ces faux pass, parmi lesquels on retrouve des soignants.

Le 23 septembre, l’Assurance maladie avait indiqué que 350 procédures étaient en cours dans toute la France concernant la délivrance présumée d’environ 36.000 faux pass sanitaires.