Toulouse : Une mère monte sur une grue pour une meilleure prise en charge de Yanis son fils autiste de 9 ans

HANDICAP Après la révision des aides pour prendre en charge Yanis, un garçon autiste de 9 ans, à domicile, sa mère s’est perchée sur une grue pendant plusieurs heures à Colomiers, près de Toulouse

H.M.
— 
Muriel Lasserre, la mère du petit Yanis, autiste, perchée sur une grue de Colomiers, près de Toulouse le 20 octobre 202.
Muriel Lasserre, la mère du petit Yanis, autiste, perchée sur une grue de Colomiers, près de Toulouse le 20 octobre 202. — Collectif Citoyen Handicap

« Elle est déterminée à rester plusieurs jours si nécessaire », avaient prévenu ses soutiens. Mais quelques heures ont suffit pour convaincre. Muriel Lasserre, maman isolée de Yanis, un garçon autiste de 9 ans, a choisi une action à la fois désespérée et spectaculaire pour faire avancer la cause de son fils. Mercredi, à 4h30 du matin, elle s’est perchée à 40 mètres de haut, sur la grue d’un chantier de la gare des Ramassiers, à la limite entre les villes de Toulouse et Colomiers.

Yanis, dont les troubles autistiques ont été diagnostiqués à l’âge de deux ans et demi, est scolarisé en milieu ordinaire avec l’aide d’une assistante de vie scolaire (AVS) et suivi à domicile par une équipe de soignants libéraux. Des problèmes d’asthme et d’allergies compliquent depuis peu sa situation.

Négociations fructueuses

Selon les membres de collectif Citoyen Handicap, la mère de famille vient de se voir notifier par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH 31) une baisse des aides qui lui permettent de payer l’équipe médicale.

Les négociations « bienveillantes » menées sur place, notamment avec Alain Gabrielli, le président de la MDPH 31, se sont avérées fructueuses. Muriel Lasserre est redescendue de la grue vers 15 heures avec la promesse qu’une nouvelle commission se réunirait la semaine prochaine autour de son dossier.