Coronavirus : Les masques chirurgicaux lavés, plus efficaces que les masques en tissu ?

RECYCLAGE Selon une étude française, un masque chirurgical lavé dix fois serait plus efficace qu’un masque en tissu

X. R.
— 
La certification des masques doit évoluer pour que leur lavage devienne réglementaire.
La certification des masques doit évoluer pour que leur lavage devienne réglementaire. — REX/SIPA

Depuis un an et demi, vous jetez votre masque chirurgical toutes les quatre heures ? Vous rachetez une boîte chaque semaine, quitte à faire plusieurs magasins en rupture de stock ? La révolution est peut-être pour bientôt. Selon une étude française, « les masques chirurgicaux, lorsqu’on les lave jusqu’à dix fois en machine, conservent leur compatibilité avec la norme qui s’applique à eux » et restent plus efficaces qu’un masque en tissu.

Qu’attendait-on pour nous le dire ? Le Haut conseil de la santé publique doit encore accorder la réglementation Afnor aux masques chirurgicaux pour que l’utilisation d’un masque chirurgical lavé soit autorisée. Avec les subtilités que cela implique : impossible d’utiliser un masque lavé en hôpital, notamment en chirurgie.

Mais si vous voulez tester, on ne vous dénoncera pas. Philippe Cinquin, coauteur de l’étude, estime sur France info qu’il y a un double enjeu à ce « recyclage » de masques. Economique d’abord, vu le budget affecté par certaines familles, mais aussi écologique, puisque « la proportion de plastiques correspondant à ces masques chirurgicaux représente 1 % de tout le plastique en France ».