Appels d'urgence : Une plateforme unique à l'essai dès 2022, annonce Emmanuel Macron

SECOURS Emmanuel Macron s’est rendu ce samedi au congrès national des pompiers, à Marseille, où il a tenu un discours en fin de matinée, au lendemain d’une manifestation des sapeurs-pompiers à Paris pour obtenir davantage de moyens

20 Minutes avec AFP
— 
Le président de la République Emmanuel Macron.
Le président de la République Emmanuel Macron. — AFP

Après avoir passé les troupes des pompiers en revue, ce samedi matin, au parc Chanot, le président de la République a annoncé l’expérimentation d’une plateforme unique rassemblant tous les appels aux numéros d’urgence. Cette nouvelle plateforme sera expérimentée dès 2022, pendant deux ans, à l’échelle d’une région élargie, a préciséEmmanuel Macron au Congrès national des Sapeurs-Pompiers à Marseille.

En annonçant cette expérimentation, qui testera trois types de plateformes pour les appels vers le 15, le 17 et le 18, le chef de l’Etat acte par avance une disposition phare de la proposition de loi Matras, en passe d’être adoptée au Parlement. « Dans notre pays qui adore les débats théoriques », a décrit le président, « nous allons essayer le chemin du pragmatisme, et peut-être que nous inventerons collectivement une solution à laquelle nous n’avions pas pensé ».

« Avec le 112, c’est si facile de réussir ce que tous les pays européens ont réussi », avait lancé le président des sapeurs-pompiers de France, Grégory Allione, dans son intervention, avant le chef de l’Etat : « Vingt départements ont déjà réussi à rassembler les numéros d’urgence » et « n’ont pas attendu la loi pour être intelligents ».

80 % des sapeurs-pompiers sont des volontaires

Plus tôt dans la matinée, le chef de l’Etat a tenu à rencontrer un ancien pompier de 74 ans, grand brûlé, qui lui a exprimé ses difficultés. « Je retiens que vous aimeriez avoir un numéro unique, avoir accès aux services administratifs plus facilement, on va regarder avec le ministre. Vous avez quand même une drôle d’énergie », a répondu le président.

Emmanuel Macron a aussi salué les nouvelles recrues des pompiers, qui tiennent cette année un congrès ouvert au grand public. Parmi les 250.000 pompiers de France, 80 % sont volontaires. Des volontaires qui attendent un geste de l’Etat à leur égard. Cette visite était aussi l’occasion pour Emmanuel Macron de respecter la tradition des présidents d’assister une fois à leur congrès au cours du mandat.