Lyon : L’un des étudiants « sans master » grévistes de la faim trouve une place

UNIVERSITE Rabah Derraredj, un licencié en droit qui s’était mis en grève de la faim avec son amie Iman Boumediene parce qu’ils n’avaient pu s’inscrire en master, a finalement trouvé une place via la plateforme Trouver Mon Master

J. Le.
— 
Les étudiants avaient été recalés de Lyon-2, Lyon-3 et Aix-en-Provence, sans justification.
Les étudiants avaient été recalés de Lyon-2, Lyon-3 et Aix-en-Provence, sans justification. — E. FOUDROT / 20 MINUTES

Rabah Derraredj, l’un des deux étudiants qui s’étaient mis en grève de la faim devant l’université Lyon-3, a reçu une proposition de master via la plateforme gouvernementale Trouver Mon Master, qu’il a acceptée, a-t-il déclaré à 20 Minutes mercredi 13 octobre, sans toutefois préciser la ville où il pourra poursuivre ses études. Un arbre qui cache la forêt, puisqu’il reste 1.400 dossiers d’étudiants en attente à l’académie de Lyon.

Recalés sans raison

Tous deux titulaires d’une licence en droit obtenue à Lyon-3, Rabah Derraredj et Iman Boumediene n’avaient pas trouvé de place en master droit des affaires pour l’année universitaire 2021-2022. Selon le décret du 19 mai 2021, le rectorat a l’obligation de soumettre trois propositions à tous les étudiants, titulaires d’une licence, qui souhaitent s’inscrire en master. Rabah et Iman ont été recalés de Lyon-3, Lyon-2 et Aix-en-Provence, sans qu’ils en comprennent les raisons.

Ils avaient entamé une grève de la faim le 5 octobre, vivant et dormant dans un campement de fortune devant l’université Lyon-3, pour revendiquer leur droit à étudier. Lundi 11 octobre, Iman, victime d’un malaise, a dû être transportée aux urgences. Epuisé, Rabah a fini par lever le camp le lendemain. Contacté par 20 Minutes, le jeune homme n’a pas souhaité s’exprimer au nom de son amie.