Coronavirus en Paca : « Les conséquences sociales sont durables », des associations tirent la sonnette d'alarme

PAUVRETE Les associations de lutte contre la pauvreté en Provence-Alpes-Côte d’Azur affirment que le Covid-19 a un effet social de longue durée

20 Minutes avec AFP
— 
Des Marseillais dans le besoin participent à une distribution de denrées alimentaires au Vélodrome
Des Marseillais dans le besoin participent à une distribution de denrées alimentaires au Vélodrome — Nicolas TUCAT / AFP

Un cri d’alarme, face à un phénomène qui s’inscrit dans le temps. Ce mercredi, à Marseille, des associations de lutte contre la pauvreté de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur ont plaidé pour la création d’un « observatoire régional des grandes pauvretés », alors que « les conséquences sociales de la crise sanitaire sont durables », selon elles.

« On entend une petite musique, que la crise sanitaire, même si ce n’est pas vrai, se résout et que la crise sociale et ses conséquences s’amenuisent, mais ce n’est pas du tout vrai », estime Christophe Devys, président du collectif Alerte, qui rassemble les associations françaises de lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

Selon des prévisions publiées début octobre par l’Institut national de la statistique, l'« onde de choc » du Covid-19 devrait continuer de s’amortir. Aidé par un fort rebond de l’emploi salarié, le taux de chômage devrait connaître une nette baisse dès l’automne, pour s’établir à 7,6 % au troisième trimestre, prévoit l’Insee.