Essonne : Des tags menaçant des policiers découverts à Vigneux-sur-Seine

ENQUETE La quinzaine de policiers visés nommément par ces menaces et insultes ont déposé plainte

Thibaut Chevillard
— 
Les policiers de Vigneux-sur-Seine dans l'Essonne ont découvert des tags les visant.
Les policiers de Vigneux-sur-Seine dans l'Essonne ont découvert des tags les visant. — Unité SGP Police-FO

La découverte a été faite lors d’une patrouille de routine de la BAC, dans le quartier de la Prairie de l’Oly, à Vigneux-sur-Seine (Essonne). Tagués sur les murs des parties communes d’un immeuble, des tags insultant et menaçant nommément une quinzaine de policiers du département. « Ancien bleu de Grenoble, on va venir te chercher », « on n’a plus d’ennemies donc on pétarde les flics », est-il notamment écrit, en vert et noir et en lettres capitales, sur le mur blanc de l’escalier d'accès aux caves.

Certains messages évoquent, dans une orthographe approximative, les proches des fonctionnaires visés. « Ta femme elle est plus grande que toi. La honte » ; « Ta fille la p… de Quincy ». Les policiers visés ont déposé plainte pour menaces sur personne dépositaire de l’autorité publique. Le parquet d’Evry a ouvert une enquête visant à identifier et retrouver les auteurs de ces tags.

« Demain ça sera quoi ? Leur adresse ? »

Pour Guillaume Roux, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP police-FO, les auteurs de ces inscriptions ont voulu « intimider » et faire « peur » aux policiers qui dérangent leurs trafics. « Ils veulent montrer qu’ils peuvent identifier et avoir facilement des informations sur les agents qui œuvrent dans le quartier. » Il s’inquiète de la récurrence de ces menaces visant précisément des policiers. « Aujourd’hui, ils donnent les prénoms et noms des policiers, et demain ça sera quoi ? Leur adresse ? », se demande le syndicaliste qui plaide pour « l’anonymisation systématique des procédures judiciaires pour tous les collègues ».