McDonald’s : L’UFC-Que choisir porte plainte pour des publicités cachées chez des influenceurs

ENFANCE Ces publicités cachées de McDonald’s visent notamment le jeune public, ce qui choque d’autant plus l’association de consommateurs

Rachel Garrat-Valcarcel
— 
Une enseigne McDonald's, ici à Paris. (illustration)
Une enseigne McDonald's, ici à Paris. (illustration) — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

La publicité dissimulée, c’est interdit dans les médias, y compris chez les influenceurs. Ça n’a visiblement pas empêché McDonald’s France de s’adonner à cette pratique « commerciale trompeuse ». C’est en tout cas ce que lui reproche l’UFC-Que choisir d’après France Info, ce mercredi. L’association de consommateurs a en effet annoncé déposer plainte contre l’enseigne de restauration rapide après avoir repéré sur les réseaux sociaux des partenariats non indiqués, ce qui est donc interdit, notamment dans des programmes destinés à des enfants.

L’UFC-Que choisir donne l’exemple d’une vidéo de la chaîne YouTube Swan & Néo où ledit Swan fait mine d’ouvrir son propre restaurant McDonald’s à la maison « munis d’impeccables emballages estampillés McDo ». D’autres vidéos qui ne mentionnent pas l’existence d’un partenariat seraient dans le viseur de l’association, qui note que « la perfidie d’un tel manque de transparence s’accroît si la communauté ciblée est composée d’enfants, moins armés que les adultes face à des messages publicitaires cachés. »

Les publics mineurs sont particulièrement protégés des messages publicitaires des marques alimentaires, pour lutter contre le déséquilibre de leur alimentation, notamment pendant les programmes jeunesse à la télévision. L’UFC-Que choisir remarque d’ailleurs que McDonald’s « affiche sa collaboration à ''l’EU Pledge'', initiative européenne d’autorégulation dont les participants s’engagent à ne placer aucune publicité pour des aliments dans les programmes destinés aux jeunes enfants ». Mais la bonne volonté de McDo semble s’arrêter aux réseaux sociaux : la vidéo de Swan a Néo, publiée en octobre 2020, a été vue 11,2 millions de fois.