Dordogne : Deux nouveaux variants de la tuberculose bovine détectés

AGRICULTURE Une petite trentaine de foyers ont été détectée dans ce département durant la campagne de surveillance 2020-2021

C.C. avec AFP
— 
Un troupeau de vaches et de taureaux de race limousine. / Photo illustration.
Un troupeau de vaches et de taureaux de race limousine. / Photo illustration. — MADELEINE PRADEL / AFP

Deux nouveaux variants et 27 foyers de tuberculose bovine ont été détectés en Dordogne durant la campagne de surveillance 2020-2021, faisant de ce département le territoire le plus touché par cette maladie en France. Avec une petite trentaine de foyers identifiés sur la période, la Dordogne représente près d’un tiers des 93 foyers de contamination dans l’Hexagone.

Sur les cheptels infectés cette année dans le département, 15 ont été abattus en totalité et 12 partiellement. Maladie animale transmissible à l’homme (zoonose), la tuberculose bovine est causée par une bactérie. Cette bactérie peut infecter de nombreuses espèces de ruminants, domestiques et sauvages (principalement bovins et cervidés), mais aussi les sangliers, blaireaux ou encore renards.

Abattage systématique des troupeaux

Pour éviter tout risque pour l’homme, les services vétérinaires réalisent une inspection systématique des animaux après abattage. Quand un foyer est découvert dans un élevage, tous les animaux concernés sont abattus puis des opérations de nettoyage et désinfection sont réalisées avant de procéder à un repeuplement des troupeaux. Contrairement à la tuberculose à transmission inter-humaine qui est surtout pulmonaire, la tuberculose bovine est chez l’homme « dans 80 % des cas, à localisation extra-pulmonaire, en particulier rénale », explique le ministère de l’agriculture sur son site.