Prix de l’énergie : 60 % des Français baissent le chauffage pour éviter une trop grosse facture

HAUSSE DES PRIX Dans un contexte de hausse des prix, ce sont aussi la moitié des 18-34 ans qui ont du mal à payer leurs factures de gaz et d’électricité

X. R.
— 
Monter le chauffage devient un geste lourd de conséquences.
Monter le chauffage devient un geste lourd de conséquences. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

C’est déjà un sujet de plaisanterie sur Twitter. « Qui ici attend pour rallumer le chauffage ? » « Je sais qu’il fait froid car mon chat vient se coller à moi. » Après un été pluvieux, le froid s’installe, mais beaucoup de Français attendent avant de chauffer leur logement. C’est ce que démontre le dernier baromètre du médiateur national de l’Energie que révèle RMC. Environ 60 % des Français déclarent avoir baissé le chauffage pour éviter une facture trop salée.

En cause, l’explosion du prix de l’énergie. Depuis le mois de mars, le prix du gaz augmente continuellement, avec des hausses très importantes sur les derniers mois : +8,7 % fin août, +12,6 % fin septembre. Les conséquences sont graves : 20 % des ménages interrogés disent avoir souffert du froid dans leur logement au moins 24 heures en 2021, contre 14 % l’an dernier, dont plus d’un tiers pour raisons économiques. Les jeunes sont particulièrement touchés. Toujours selon le médiateur national de l’Energie, la moitié des 18-34 ans a du mal à payer ses factures de gaz et d’ électricité.

Et si la trêve hivernale, qui débute le 1er novembre, devrait protéger les ménages les plus modestes, le Médiateur craint une explosion du nombre de coupures pour cause d’impayés au printemps. En effet, 79 % des Français déclarent aujourd’hui que les factures d’énergie représentent une part « importante » de leur budget. Et les prix risquent de continuer à grimper avec l’hiver et la demande…