Calais : Près de 1.500 migrants interceptés dans le détroit du pas de Calais, en trois jours

IMMIGRATION Le week-end a vu un nombre accru de tentatives de traversées du détroit du pas de Calais par les migrants

20 Minutes avec AFP
— 
Surveillance sur les plages du littoral du Pas-de-Calais pour empêcher les traversées de migrants.
Surveillance sur les plages du littoral du Pas-de-Calais pour empêcher les traversées de migrants. — AFP

Les traversées se multiplient : 342 migrants qui tentaient de rejoindre l’Angleterre sur des embarcations de fortune ont été secourus, dimanche, dans le détroit du pas de Calais, dont deux en état d’hypothermie avancée et un blessé, a annoncé la préfecture maritime.

Dans la nuit de samedi à dimanche, puis dans la journée de dimanche, le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Gris-Nez a été informé « que de nombreuses embarcations » se trouvaient en difficulté au large du Nord et du Pas-de-Calais, a indiqué la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord (Premar) dans un communiqué.

De nombreuses interventions

Un remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage a alors été engagé sur trois opérations de sauvetage, pour récupérer plus de 200 naufragés. Les sauveteurs en mer de Calais, Dunkerque et Boulogne-sur-Mer ont, quant à eux, récupéré 121 personnes lors de six opérations distinctes, a détaillé la préfecture. Trois naufragés ont par ailleurs été hélitreuillés, dont deux en état d’hypothermie avancée et un blessé.

De son côté, le Royaume-Uni a secouru ou intercepté au total 1.115 migrants traversant la Manche à bord de petites embarcations vendredi et samedi, a indiqué dimanche le ministère britannique de l’Intérieur.

Environ 15.400 tentatives de traversées

Depuis fin 2018, les traversées illégales de la Manche par des migrants cherchant à gagner le Royaume-Uni se multiplient malgré les mises en garde répétées des autorités qui soulignent le danger lié à la densité du trafic, aux forts courants et à la basse température de l’eau.

Selon le préfet maritime Philippe Dutrieux, quelque 15.400 migrants ont tenté la traversée entre le 1er janvier et le 31 août, dont 3.500 ont été « récupérés en difficulté » dans le détroit et ramenés sur les côtes françaises.

Selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, les interpellations d’embarcations clandestines ont cependant progressé de 15 points ces trois derniers mois, passant « de 50 % à 65 % de bateaux interpellés », a-t-il dit samedi lors d’un déplacement sur le littoral.