Pass sanitaire : Non, la Banque centrale européenne ne prévoit pas de relier le QR code à son projet d'« euro numérique »

FAKE OFF Une rumeur, reliant sans fondement un projet de la Banque centrale européenne et le pass sanitaire, inquiète de nombreux internautes

Alexis Orsini
— 
Des euros (illustration).
Des euros (illustration). — Pexels
  • Certaines de vos données de santé liées au Covid-19 et votre compte en banque seront-ils bientôt liés numériquement ?
  • Cette affirmation rencontre un certain succès sur les réseaux sociaux, des internautes étant convaincus que l'« euro numérique » actuellement étudié par la Banque centrale européenne (BCE) sera bientôt relié au pass sanitaire.
  • Il n’existe pourtant aucun lien entre ce projet – qui n’est pas assuré d’aboutir – et le pass sanitaire, comme le confirme la BCE à 20 Minutes.

Pour certains, cela ne fait aucun doute : la prolongation attendue du pass sanitaire au-delà du 15 novembre 2021 ne fait qu’annoncer une pérennisation de son usage. Couplée, d’ici peu, à une extension de son périmètre, puisqu’il serait aussi, selon ces internautes, directement relié aux économies de tout un chacun.

C’est ce qu’affirme le court extrait d’une émission de La Une TV, un « média » en ligne lancé par l’ex-présentateur de France Télévisions, Richard Boutry, virulent critique de la politique sanitaire du gouvernement.

« La BCE [Banque centrale européenne] a décidé de lancer un projet d’euro numérique permettant au gouvernement de contrôler et de suivre les dépenses d’une personne parallèlement à la mise en place du pass sanitaire. [Ce dernier] permettrait de suivre économiquement les comptes personnels, c’est terrible ! », y affirme une présentatrice, ce qui amène son invité, Philippe Murer, ex-conseiller économique de Marine Le Pen, à ajouter : « L’argent numérique, qui est dans les projets de la BCE depuis longtemps, va permettre de tracer toutes vos dépenses et puis de vous déconnecter, si on en a envie, de vos dépenses, donc de vous tuer socialement. »

Or, si la BCE travaille bien sur un projet d'« euro numérique », celui-ci n’a aucun lien avec le pass sanitaire ou avec les mesures numériques de restriction évoquées dans un rapport sénatorial qui a beaucoup fait parler de lui cet été.

FAKE OFF

Jointe par 20 Minutes, la Banque centrale européenne indique que « ces rumeurs n’ont aucun fondement. » Elle confirme en revanche être depuis le début du mois en pleine « phase d’étude sur le projet d’euro numérique », et ce pour les deux années à venir. L’annonce de cette initiative remonte quant à elle à juillet 2021, comme s’en étaient fait l’écho plusieurs médias économiques.

« Cet euro serait une forme électronique de monnaie de banque centrale, existant parallèlement aux espèces. Particuliers et entreprises pourraient stocker ces devises dans un » porte-monnaie numérique. Le but : offrir la "forme de monnaie la plus sûre", celle d’une banque centrale, selon un communiqué publié à l’issue d’une réunion du conseil des gouverneurs à Francfort », détaillaient ainsi nos confrères de La Tribune.

« Nous déciderons ou non de lancer le développement d’un euro numérique »

Sur son site, la BCE explique quant à elle qu’un « euro numérique garantirait que les habitants de la zone euro puissent bénéficier d’un moyen de paiement gratuit, simple, universellement accepté, sans risque et inspirant confiance » et qu’il « existerait parallèlement aux espèces, sans les remplacer. »

« Nous allons étudier la façon dont un euro numérique peut être conçu et distribué au public comme aux commerçants. Notre étude vise aussi à concevoir […] quels changements législatifs pourraient être nécessaires au niveau européen. Une fois que cette phase d’étude sera achevée, nous déciderons ou non de lancer le développement d’un euro numérique », conclut la BCE.