Deux sages-femmes alertent sur leurs conditions de travail

SANTE Chaque jour, « 20 minutes » vous propose des vidéos réalisées par son partenaire Brut 

20 Minutes avec Brut
— 
Chantal et Lauréna regrettent que leur métier soit dévalorisé, Brut.
Chantal et Lauréna regrettent que leur métier soit dévalorisé, Brut. — capture d'écran

Les sages-femmes ont entamé des grèves pour alerter sur leurs conditions de travail. Dans une vidéo de notre partenaire Brut, Chantal Birman, héroïne du documentaire À la vie, en salles le 20 octobre, interroge une jeune consœur Lauréna De Jardin : « Pourquoi tu quittes l’ hôpital alors que ça fait trois mois que tu as ton diplôme ? » De l’autre côté du canapé, Lauréna dépeint le tableau abîmé du métier de sage-femme à l’hôpital : « On n’accompagne plus les femmes, on n’a plus de temps à leur accorder. Plusieurs fois, je suis rentrée mal de mes gardes parce que j’avais des patientes en larmes en suites de couche, pour plein de raisons différentes, mais des patientes en larmes que je ne pouvais pas accompagner. »

À ses mots, Chantal réagit : « Je ressens une tristesse infinie. Parce qu’elle est sage-femme, très profondément. Elle aime le métier de sage-femme. Elle est capable de le faire et on lui fait faire autre chose. Et elle est obligée d’accepter cette autre chose. » Suivez la discussion entre ces deux sages-femmes dans la vidéo de notre partenaire Brut.