Commission sur le complotisme : Le controversé professeur Guy Vallancien, mis en cause dans l'affaire du Médiator, annonce sa démission

OUPS L’urologue, qui s’estime victime d’une « campagne de dénigrement », est accusé par ses pairs d’avoir nié la gravité de l’affaire du Médiator

20 Minutes avec AFP
— 
Le professeur précise avoir démissionné de son plein gré.
Le professeur précise avoir démissionné de son plein gré. — Gabrielle Ferrandi / CHAM

C’est ce qu’on appelle un comble. Le professeur Guy Vallancien, membre de la commission sur le complotisme et la désinformation installée récemment par Emmanuel Macron, a annoncé sa démission à l’AFP car il s’estime victime… d’une « honteuse campagne de dénigrement ignoble et mensonger ». Il est en fait mis en cause par la pneumologue et lanceuse d’alerte Irène Frachon, qui lui reproche d’avoir « nié la gravité » de l’affaire du Mediator. Son nom est en outre cité par L’Express dans le scandale du Centre du don des corps de l’Université Paris-Descartes.

« C’est moi qui ai décidé de partir et je l’ai dit à l’Elysée. J’aurais pu rester mais ça aurait créé des conflits au sein de la commission, ça n’est pas sain. Il n’y avait pas de bonne solution, mais j’ai pris celle qui m’apparaissait la plus libre et la plus honnête », a-t-il confié. L’urologue, qui avait notamment soigné François Mitterrand, ajoute n’avoir « aucune responsabilité » dans l’affaire du Centre du don des corps. Le sociologue Gérald Bronner, qui préside la commission « les lumières à l’ère numérique », a confirmé le départ du professeur Vallancien sans faire de commentaire.