Orléans : En colère, les étudiants en STAPS dénoncent les conditions de leur formation

COLERE Les étudiants en STAPS d’Orléans dénoncent l’absence de cours et le manque de personnel

20 Minutes avec agence
— 
Pixabay

À Orléans (Loiret), les élèves de la filière STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) sont inquiets. Ils dénoncent le manque de matériel et de personnel, et l’absence de cours. Certains ont peur que leur diplôme perde en valeur, rapporte France 3 Centre-Val-de-Loire lundi.

« Il y a des étudiants qui n’ont pas encore eu cours dans certaines matières depuis la reprise » assure Mouhammad Benoussi Thioune, président de l’UNEF (Union nationale des étudiants de France) Orléans. Pour une étudiante, l’angoisse est bien présente : « On manque d’information et j’ai vraiment peur de ne pas avoir une formation complète à la fin de l’année », confie-t-elle à nos confrères.

Un problème national

Mais les élèves peuvent compter sur leurs professeurs : « Les enseignants aussi tirent la sonnette d’alarme et depuis quelques années déjà, mais cette année, un cap a été passé », assure Nathalie Rieth, enseignante-chercheuse depuis vingt ans à l’université d’Orléans. Le problème serait, en réalité, national. Dans la filière, environ 20 postes de professeurs titulaires manqueraient.

Un sentiment partagé par le président de l’Université d’Orléans. Ce dernier regrette que la dotation allouée aux universités ne soit « plus liée au nombre d’étudiants. C’est là la grande difficulté », a assuré l’homme. De leur côté, les étudiants ont prévu de manifester chaque semaine et restent actifs sur les réseaux sociaux, notamment avec le hashtag « #Stapsoubliés ».