Ardennes : Un corps sans vie avec « des traces de violences » retrouvé après la disparition d’un étudiant lillois

DISPARITION Valentin Gomes, étudiant à Polytech Lille, originaire de Rennes, avait disparu en marge d’un week-end d’intégration dans la nuit de samedi à dimanche

C.A. avec AFP
— 
Illustration de gendarmes participant à une opération de recherches.
Illustration de gendarmes participant à une opération de recherches. — Damien Meyer / AFP

La confirmation est encore attendue. Ce mardi matin, un corps sans vie a été découvert près de Signy-l’Abbaye dans les Ardennes. D’après le procureur de la République de Charleville-Mézières, le corps « pourrait être » celui de Valentin Gomes, un étudiant de 23 ans porté disparu après un week-end d'intégration. Le parquet a ouvert une enquête pour « violences ayant entraîné la mort » après la découverte de « possibles traces de violences sur le corps », précise le procureur de Charleville-Mézières, Laurent de Caigny.

Originaire de la région de Rennes et âgé de 23 ans, Valentin Gomes était étudiant à Polytech Lille. Il participait à un week-end d’intégration dans un camping de Signy-l’Abbaye. Sa disparition avait été signalée dans la nuit de samedi à dimanche.

Ouverture d’une enquête pénale criminelle

« Au vu de cette découverte singulière par le lieu, des tout premiers constats, de possibles traces de violences sur le corps sous réserve des constatations médico-légales à venir, j’ai ordonné l’ouverture d’une enquête pénale criminelle, sous la qualification de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner », poursuit le procureur.

L’enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Reims, avec l’appui de la gendarmerie départementale, « déjà mobilisée sur la disparition inquiétante de l’étudiant », a-t-il ajouté, précisant « qu’aucun autre élément » ne pourrait être communiqué à ce stade.