Grève : Transports, école... Quelles sont les perturbations à attendre ce mardi ?

MANIFESTATION Environ 200 cortèges dans toute la France sont attendus pour l’une des plus grandes grèves depuis le début de la crise sanitaire

X. R. avec AFP
— 
Environ 200 cortèges sont attendus à travers la France.
Environ 200 cortèges sont attendus à travers la France. — Jacques Witt/SIPA

La crise sanitaire, ses confinements, ses attestations de sorties, son port du masque et ses limitations de rassemblement ont fortement perturbé la vie syndicale française, habituée aux grèves, depuis 18 mois. Mais les réformes annoncées à la rentrée et le début de la campagne présidentielle ont poussé les syndicats à agir. La CGT, FO, Solidaires, FSU, ainsi que la Fidl, la MNL, l’Unef et l’UNL pour les jeunes appellent à manifester ce mardi pour défendre le pouvoir d’achat, contester l’entrée en vigueur de la réforme de l' assurance-chômage et repousser l’idée d’une nouvelle réforme des retraites.

« On va arriver à 200 points de rassemblement, c’est une première indication qui est positive pour nous », s’est félicitée Céline Verzeletti, secrétaire confédérale de la CGT, qui publie une carte des rassemblements sur son site. Concernant les perturbations impliquées par ce mouvement de grève, voici ce à quoi il faut s’attendre.

Perturbations légères dans les transports

Premier secteur habituellement touché, les transports devraient être relativement épargnés. Des villes comme Strasbourg, Marseille, Bordeaux ou encore Rouen prévoient tout de même des perturbations, sans blocage toutefois. A Paris, la RATP assure que « le trafic sera normal » sur les réseaux métro, RER (A et B) et tramway, sauf le tramway T3 A « qui sera très perturbé », a déclaré un porte-parole de la régie de transports en commun franciliens à l’AFP. La circulation des bus sera « légèrement perturbée », a-t-il ajouté.

Sur le réseau national, la circulation des TGV, Thalys, Eurostar et Lyria sera « normale » selon la SNCF, tandis que le trafic des Intercités, Transilien et TER sera « quasi normal », malgré « des adaptations locales éventuelles », comme en Normandie où le trafic des TER « sera perturbé ». En Ile-de-France, la compagnie prévoit des perturbations sur les lignes E, D, P.

Des écoles et centres de loisirs fermés

Pour les parents qui travaillent, la journée pourrait être un casse-tête par endroits. La ville de Nantes annonce des perturbations possibles sur le temps scolaire et périscolaire. le ministère de l’Education nationale précise qu’un service minimum d’accueil est mis en place lorsque 25 % ou plus des enseignants sont grévistes. Mais l’appel à la grève concerne aussi « le personnel municipal qui gère bien souvent les cantines à l’école primaire et les centres de loisirs », explique La Dépêche.

Les prestations municipales périscolaires (accueil matin et soir, restauration) pourraient ainsi être fermées, comme à Villejuif ou Cenon. Les parents concernés, qui sont invités à se renseigner auprès des écoles, devront donc récupérer leur enfant pour la pause de midi et dès la fin de la classe.