Orléans : Des détecteurs de bruits suspects dans la ville pour alerter la police

SÉCURITÉ Les détecteurs de bruits seront couplés aux caméras de surveillance de la ville

20 Minutes avec agence
— 
SYSPEO/SIPA

À Orléans (Loiret), la municipalité a décidé de tester des détecteurs de sons, qui seront couplés aux caméras de surveillance de la ville. L’objectif est de détecter les bruits suspects dans l’espace public. Pas question pour autant de porter atteinte à la vie privée, rapporte France Bleu Orléans. Il est interdit d’enregistrer des conversations dans la rue.

La ville et la start-up orléanaise Sensivic ont décidé de contourner le problème. Le logiciel proposé par cette dernière permet de définir le paysage sonore habituel de la ville. Il va ensuite déclencher une alerte pour tout bruit suspect : détonation, bris de glace, cri de détresse ou encore accident.

Une alerte, sans le son

Une expérimentation doit avoir lieu au CSO, le centre de sécurité orléanais. C’est là que la police municipale gère les images des caméras de vidéosurveillance. « L’idée, c’est que si un son anormal est détecté […] immédiatement une alerte avertirait l’agent qui surveille les écrans au CSO », explique Florent Montillot, l’adjoint au maire d’Orléans chargé de la sécurité. Une équipe pourrait ensuite être envoyée sur place.

Le système doit être testé, afin d’isoler les fausses alertes. Pour le moment, seules trois ou quatre caméras devraient participer à l’expérimentation, dont la durée reste encore indéterminée.