Grève des éboueurs à Marseille : Accord trouvé entre la métropole et FO, qui appelle à la fin du conflit

MOUVEMENT SOCIAL La métropole et FO, syndicat majoritaire, ont trouvé un terrain d'entente plusieurs jours après le début d'un mouvement de grève des éboueurs 

Mathilde Ceilles
— 
Illustration de la grève des poubelles à Marseille
Illustration de la grève des poubelles à Marseille — Mathide Ceilles / 20 Minutes

Ce vendredi, Roland Mouren avait une mine plus réjouie que celle qu’il avait pu afficher ces derniers jours. A l’occasion d’un point presse matinal organisé à la dernière minute, le vice-président à la métropole d’Aix-Marseille en charge des déchets ​a annoncé être parvenu à un accord syndical unilatéral avec Force Ouvrière, syndicat majoritaire au sein de la métropole, sur le temps de travail des éboueurs, au cœur d’un conflit social depuis près d’une semaine.

Le vice-président a annoncé avoir tenu compte de la pénibilité du travail des éboueurs dans cet accord, avec une décote de 9,5 % du temps de travail par rapport aux 1.607 heures légales pour un 35 heures, l’ouverture d’un Compte épargne temps, la mise en place de formations pour éviter les accidents, et une aide à la reconversion notamment. « Cela équivaut à 1.467 heures annuels, précise à ses côtés le secrétaire général du syndicat Force Ouvrière pour les territoriaux de la métropole, ce qui est déjà pratiqué dans certaines corporations comme les policiers municipaux de la ville de Marseille. »

« Nous avons aussi demandé que la pénibilité soit plus prise en compte dans le régime indemnitaire, ajoute Patrick Rué. Concrètement, cela veut dire une prime de 80 euros mensuels pour les agents. » Et de conclure : « Nous allons lever la grève dès ce soir. Enfin, pour FO, on s’entend. »

La CGT pas conviée

D’autres syndicats comme la CGT sont en effet en grève, mais ils n’ont pas été conviés cette nuit aux négociations. « Cet accord est un accord en cachette, la nuit, sans demander à vous, les agents, votre avis, dénonce Véronique Dolot, représentante syndicale CGT lors d’une assemblée générale organisée ce vendredi matin devant le siège de la métropole. Ce n’est ni à une organisation syndicale, ni à une administration de décréter la fin d’une grève ! » Dans un communiqué de presse envoyé en début d’après-midi, la CGT indique que « les agents grévistes attendent d’être reçus par les représentants de la métropole. ».

L’accord avec FO conclu, la présidente de la métropole Martine Vassal s’est de son côté empressée d’annoncer la nouvelle lors du conseil municipal qui s’est ouvert ce matin à Marseille. « Le travail va reprendre », affirme-t-elle au maire de Marseille, qui l’a remercié et félicité.