Rouen : Des militants d'Extinction Rebellion s’enchaînent aux grilles de la préfecture contre Lubrizol

MANIFESTATION Il y a deux ans, un incendie avait ravagé Lubrizol, site classé Seveso, près de Rouen

20 Minutes avec agence
— 
Robin Letellier/SIPA

Sept militants du groupe Extinction Rebellion se sont enchaînés aux grilles de la préfecture de Rouen ( Seine-Maritime), ce jeudi, rapporte France 3 Normandie. Ce mouvement de désobéissance civile réclame la condamnation de l’entreprise Lubrizol, siège d’un incendie industriel en septembre 2019.

La manifestation a commencé vers 8 heures. Deux membres d’Extinction Rebellion ont escaladé la grille de la préfecture et ont allumé des fumigènes noirs rappelant l’incendie de l’usine chimique. D’après 76actu, le groupe réclame une assemblée citoyenne sur la thématique de Lubrizol.

Le préfet porte plainte

Deux heures plus tard, les militants ont été détachés par les pompiers et emmenés par la police. Le préfet de Seine-Maritime, Pierre-André Durand, cité par France 3 Normandie, devait porter plainte pour « manifestation non déclarée ».

Il y a deux ans, en septembre 2019, un incendie avait ravagé Lubrizol, site classé Seveso, près de Rouen. L’entreprise a été mise en examen en février 2020. La justice lui reproche le déversement de substances nuisibles dans les eaux et l’exploitation non conforme d’une installation classée ayant porté une atteinte grave à la santé, la sécurité ou dégradé substantiellement la faune, la flore, la qualité de l’air, du sol ou de l’eau.