C’est l’heure du BIM : Affaire du « Grêlé » élucidée, « shutdown » évité et réquisitoire au procès Benalla

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

P.B.
— 
Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la chambre des Représentants, présente le texte qui a permis la prolongation du budget fédéral et ainsi d'éviter le fameux « shutdown ».
Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la chambre des Représentants, présente le texte qui a permis la prolongation du budget fédéral et ainsi d'éviter le fameux « shutdown ». — Oliver Contreras/Sipa USA/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Affaire du « Grêlé » : L’ex-gendarme qui s’est suicidé est bien le tueur en série, confirment les analyses ADN

C’est un mystère vieux de 35 ans qui est en passe d’être résolu ce jeudi soir. Les empreintes génétiques prélevées sur plusieurs scènes de crime imputées au « Grêlé » correspondent à celles de l’ancien gendarme qui s’est suicidé mercredi dans la station balnéaire du Gruau-du-Roi, a confirmé le parquet de Paris. L’homme est soupçonné d’avoir commis trois meurtres à Paris : celui de Cécile Bloch, 11 ans, poignardée et violée en mai 1986, de Gilles Politi, 38 ans et Irmgard Mueller, 20 ans, tous deux tués en avril 1987. Il était également recherché pour une série de six viols entre 1986 et 1994.

Etats-Unis : Le « shutdown » de l’Etat fédéral évité de justesse, le plus dur reste à venir pour Biden

Joe Biden peut – pour le moment – respirer. Les sénateurs américains ont approuvé jeudi un budget temporaire qui a été dans la foulée adopté par la Chambre. Le président américain a donc pu le promulguer avant minuit évitant ainsi la paralysie des services de l’Etat fédéral. En cas de retard, des centaines de milliers d’employés fédéraux se seraient retrouvés au chômage technique, avec la fermeture des ministères, parcs nationaux et musées. Malgré ce vote, les Etats-Unis font face au risque d’un défaut de paiement d’ici la mi-octobre si le Congrès ne relève pas le plafond de la dette. Il s’agit d’habitude d’un vote de routine, mais il survient cette année en plein bras de fer pour faire adopter deux gigantesques plans d’investissements de Joe Biden.

Procès Benalla : « La chronique d’une sortie de route annoncée… » 18 mois de prison avec sursis requis contre l’ex-chargé de mission de l’Elysée

Durant quatre heures, le procureur Yves Badorc a tenté de synthétiser les faits reprochés aux quatre prévenus. « C’est la chronique d’un dérapage ou d’une sortie de route annoncée », résume le représentant du ministère public ce jeudi. Pour le magistrat, l’affaire « a déjà été jugée par le tribunal de l’opinion ». « Les prévenus sont coupables, ils ont été marqués au fer rouge des réseaux sociaux et de l’hypermédiatisation et confinés avant l’heure ». Alors, il va prendre le temps de décortiquer le scénario qui s’est noué, le 1er mai 2018, à Paris, entre le Jardin des plantes et la place de la Contrescarpe. Alexandre Benalla, Vincent Crase, Maxence Creusat et Laurent Simonin sont installés face à lui et l’écoutent attentivement alors qu’il requiert à leur encontre des peines allant de 2 à 18 mois de prison avec sursis.