Mort de Maxime Blasco : La compagne du soldat tué au Mali souhaite un mariage à titre posthume

ARMÉE Le militaire  du 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces, en Isère, est mort au combat le 24 septembre dernier

20 Minutes avec agence
— 
ELIOT BLONDET / SIPA

La compagne de Maxime Blasco, mort au combat au Mali le 24 septembre, souhaite demander un mariage à titre posthume à Emmanuel Macron, rapporte Le Parisien. « J’aurais aimé que cela se passe dans d’autres circonstances, explique-t-elle dans les colonnes du quotidien. Mais c’est un désir que l’on avait ensemble. Je veux le faire pour honorer sa mémoire et porter son nom. Ce sera une fierté. »

La femme de 37 ans, veuve du caporal-chef du 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces (Isère), a déjà reçu l’accord de sa belle-famille et la bénédiction de son fils, âgé de huit ans. « C’est important pour nous tous. Pour nous reconstruire, assure-t-elle. Je pourrai afficher fièrement le fait de devenir Mme Blasco. Pour Maxime, je pense que je lui rends un beau dernier hommage. Il restera toujours dans mon cœur. »

La légion d’honneur

Maxime Blasco a été victime d’un tireur embusqué lors d’une opération dans la région de Gossi. Il a rapidement succombé à ses blessures. Le militaire de 34 ans avait été décoré à plusieurs reprises, notamment pour avoir sauvé des compagnons d’armes.

Mercredi, Emmanuel Macron a remis la légion d’honneur au soldat à titre posthume, lors d'une cérémonie aux Invalides. « C’était quelqu’un qui avait un parcours opérationnel exceptionnel », selon le colonel Pascal Ianni, porte-parole des armées. Ce jeudi, un autre hommage doit lui être rendu à Varces par ses frères d’armes, conformément aux vœux de sa famille.