Seine-et-Marne: Le dirigeant associatif toucherait 18.000 euros par mois, ses salariés choqués

MONDE ASSOCIATIF Le cumul des trois plus hauts salaires des dirigeants dépasserait les 580.000 euros bruts annuels

20 Minutes avec agence
— 
A. GELEBART / 20 MINUTES

À Mareuil-lès-Meaux (Seine-et-Marne), une quinzaine de salariés d’Equalis, association d’aide aux sans-abri et aux migrants, ont manifesté ce lundi. Ils entendaient protester contre les revenus de leur directeur général, découvert dans la presse.

Le salaire mensuel du responsable s’élèverait en effet à 18.000 euros brut. Il serait accompagné d’une voiture de fonction louée plus de 2.000 euros par mois. « Je suis scandalisée. J’éprouve un sentiment de dégoût », a déclaré une salariée au Parisien.

83 millions d’euros de subventions

Les collaborateurs ont également été choqués en apprenant que, la nuit, Equalis sous-traitait la permanence téléphonique du Samu social à une société de gardiennage et de sécurité. « Nous avons des mères seules avec enfants, des familles. Je ne pense pas qu’un vigile, même avec de l’empathie et de l’humanité, soit outillé pour gérer ce genre de demandes », a déploré un délégué du personnel.

De son côté, la direction a assuré que tout était légal et approuvé par les services de l’État. Selon elle, « le budget ne permet pas une activité en 24h/24 ». L’argument n’a pas convaincu les salariés dont les trois principaux dirigeants percevraient un salaire cumulé dépassant 580.000 euros bruts annuels. Equalis emploie 900 personnes et dispose chaque année de 83 millions d’euros de subventions publiques pour aider 11.000 personnes.