Coronavirus à Montpellier : Pris pour cible par des antivaccins, le Vaxibus quitte précipitamment la ville

EPIDEMIE Il se dirige dès ce mardi vers Limoges, sa prochaine étape

N.B.
— 
Un vaccin contre le Covid-19 (illustration)
Un vaccin contre le Covid-19 (illustration) — SOPA Images/SIPA

Le Vaxibus, qui devait faire escale pendant deux jours à Montpellier (Hérault), a quitté précipitamment la capitale héraultaise, ce mardi. « Toute la journée d’hier [lundi], les antivaccins ont empêché les jeunes d’accéder au Vaxibus », stationné près du lycée Joffre, indiquent les organisateurs de cette tournée.

Déjà, lors de son étape à Marseille (Bouches-du-Rhône), ce bus, qui vise à informer et à vacciner les citoyens contre le Covid-19, avait été « stoppé », le week-end dernier, par des manifestations, poursuivent les organisateurs.

Direction Limoges

« Les organisateurs, pour ne pas créer davantage de désordre, ont pris la décision de raccourcir l’étape [à Montpellier]. Au lieu de rester deux jours, le Vaxibus repartira dès aujourd’hui [ce mardi] pour Limoges », où il doit rester mercredi et jeudi.

Ce camion, habillé aux couleurs de la radio Skyrock et du ministère de la Santé, doit sillonner la France jusqu’au 9 octobre. Les 17 étapes de la tournée « ont été choisies en partenariat avec les ARS [Agences régionales de santé] afin d’aller dans les villes où la population est la moins vaccinée », indiquent les organisateurs du Vaxibus.