Lyon : Le Lyonnais Davy Tissot et son équipe remportent le Bocuse d’Or

CONCOURS Le chef et formateur lyonnais et son équipe remportent ce lundi soir le plus prestigieux concours culinaire du monde, en clôture du Sirha. Le Danemark et la Norvège finissent respectivement à la 2e et 3e place

J. Le.
— 
Davy Tissot et sa Team France, victorieux, lundi 27 septembre.
Davy Tissot et sa Team France, victorieux, lundi 27 septembre. — OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP

Enfin ! Davy Tissot, Bocuse d'Or 2021, peut souffler, rire de joie, étreindre ses commis. Après une finale bruissante de chants et de drapeaux secoués côté public, de concentration extrême et de gestes précis côté cuisines, le public du hall où se déroulaient les épreuves a entonné une vibrante « Marseillaise » pour fêter le gagnant du plus grand concours culinaire du monde.

Enfin, car le dernier Français à avoir remporté la récompense suprême était Thibaut Ruggeri en 2013. Les Scandinaves qui prenaient leurs habitudes sur le podium ces dernières années n’ont pas dégringolé pour autant, puisque le Danemark finit médaille d’argent et la Norvège, médaille de bronze. La meilleure recette sur plateau est allée à l’Islande, le meilleur plat à emporter à la Suède, le prix de l’engagement sociétal à la Colombie. Quant au meilleur commis, il est Suisse et s’appelle Manuel Hofer.

L’avenir du Bocuse d’Or est aux commis

Gagner le plus grand concours culinaire du monde concentre les projecteurs sur son chef. Pour autant, Davy Tissot, qui a grandi aux Minguettes, n’oublie pas que sa victoire est celle d’un collectif : « Le Bocuse d’Or est une compétition qui fédère une équipe, des coachs, des partenaires, des supporters autour d’un objectif commun », a-t-il déclaré avant la finale.

De quoi galvaniser les jeunes générations, sur lesquels l’espoir de la haute gastronomie repose : « La transmission est essentielle. J’ai eu la chance qu’on me transmette un savoir-faire et un savoir-être. Aujourd’hui, mon souhait serait que mes commis, tous ces jeunes qui m’entourent, prennent un jour ma place. Ce serait ma plus belle victoire. » En attendant, il peut savourer la sienne.

Le cuisinier Laurent Lemal sacré Bocuse d'Or France