Montargis : Le maire impose un pass sanitaire aux élèves pour entrer dans le gymnase

POLÉMIQUE Une décision injustifiée et contestée par les professeurs d'EPS

20 Minutes avec agence
— 
L'accès aux infrastructures sportives de Montargis sont désormais réglementés.
L'accès aux infrastructures sportives de Montargis sont désormais réglementés. — DarkoStojanovic / Pixabay

À Montargis (Loiret), un arrêté municipal en date du 7 septembre, prévoit qu’à partir du 1er octobre, les enseignants, les intervenants extérieurs et les élèves de plus de 12 ans qui voudront utiliser des installations sportives de la commune devront présenter un pass sanitaire, rapporte France 3 Centre-Val de Loire ce mercredi.

Selon le maire de la commune, Benoît Digeon, entre le personnel des clubs, les groupes scolaires et le personnel de la mairie, « il y a trop de brassage dans le gymnase ». Ce que réfuteraient les professeurs d’EPS. D’après eux, ce brassage serait très limité et ne justifierait pas ce recours au pass sanitaire.

Un problème de conscience vis-à-vis des élèves

Par ailleurs, ce serait aux enseignants de contrôler ce pass. En plus de leur faire perdre du temps avec leurs élèves, une telle opération leur poserait un problème de conscience, notamment vis-à-vis du secret médical. Et il serait également inconcevable pour ces professeurs d’écarter les élèves non-vaccinés.

Plusieurs ont donc annoncé que si les lieux fermés n’étaient pas accessibles, ils resteraient sur les installations extérieures, et cela au détriment des élèves. Bien que le maire ait affirmé que son arrêté avait été validé par la préfecture et le Rectorat, le syndicat des professeurs d’éducation physique a quand même écrit à la direction académique pour lui demander des précisions.