Pass sanitaire à Nice : Christian Estrosi réclame la fin des manifestations

PROTESTATION Le maire pointe, entre autres, des conséquences « pour les activités économiques de la ville »

E.M.
— 
Le maire de Nice Christian Estrosi, le 7 mai 2021
Le maire de Nice Christian Estrosi, le 7 mai 2021 — SYSPEO/SIPA

Depuis l’entrée en vigueur du pass sanitaire le 9 août, des milliers de personnes manifestent contre son application, chaque samedi à Nice, et ailleurs en France. Des rendez-vous hebdomadaires qui ne plaisent pas au maire de la ville, Christian Estrosi. Ce mercredi, il affirme dans un communiqué : « Ces manifestants pénalisent la vie dans la cité et prennent en otage des Niçoises et des Niçois ainsi que les commerçants qui ne cessent de me dire leur lassitude », en pointant « l’improvisation du trajet du cortège au dernier moment sans en prévenir les autorités ».

L’élu demande aux participants à ces rassemblements et au préfet des Alpes-Maritimes de « faire en sorte que ces manifestations deviennent statiques afin que [leurs] impacts soient plus limités ». Chaque samedi, le trafic des lignes de tramway est affecté.

Le maire de Nice conclut : « Cette situation inacceptable porte un lourd préjudice pour les activités économiques de notre ville dans un contexte déjà compliqué par l’épidémie de Covid-19. Si manifester est un droit, paralyser le centre-ville est inacceptable ! »