Villefranche-sur-Saône : 8.000 squelettes découverts sous un chantier de parking

ARCHEOLOGIE La découverte d'un cimetière ancien a interrompu le chantier du parking souterrain du Promenoir, au centre-ville de Villefranche-sur-Saône. Les 8.000 squelettes déjà répertoriés embarrassent les autorités locales

J. Le.
— 
Le centre-ville de Villefranche-sur-Saône, au nord de Lyon, le 20 mars 2021.
Le centre-ville de Villefranche-sur-Saône, au nord de Lyon, le 20 mars 2021. — E. Frisullo / 20 Minutes

Des squelettes sous le parking : ça pourrait être le titre d’un film de série Z. C’est pourtant la réelle découverte faite dans le centre-ville de Villefranche-sur-Saône, sur le chantier du parking souterrain du Promenoir. Si ces traces humaines intriguent, elles impatientent les autorités et les riverains caladois, pressés d’achever la construction.

8.000 squelettes vieux de plusieurs siècles

Ce chantier, commencé en février dernier, s’est interrompu au printemps et n’a toujours pas repris. La raison : la découverte de nombreux squelettes sur ce qui était un ancien cimetière paroissial, entre les XIe et XVIIIe siècles. Selon l’INRAP, Institut national de recherches archéologiques préventives, on en compterait 8.000, rapporte France 3.

Le chantier, qui gêne la circulation et se recouvre de végétation, est en pause en attendant que la mairie et les entreprises partenaires trouvent le moyen d’assurer la construction du parking, qu’elles sont pressées de reprendre, tout en respectant les ossements découverts. Une solution devrait être trouvée courant octobre.