Cinq infos dans le rétro : primaire écologiste, crise des sous-marins, mort de Bouteflika et pass sanitaire en révision

ACTU Ce qu’il ne fallait pas rater dans l’actualité de ce week-end

Anne Kerloc'h
— 
Sandrine Rousseau et Yannick Jadot lors du débat de la primaire écologiste
Sandrine Rousseau et Yannick Jadot lors du débat de la primaire écologiste — ISA HARSIN/SIPA

Si vous avez loupé les derniers rebonds sur le pass sanitaire ou le crise des sous-marins australiens, vous pouvez vous rattraper avec notre indispensable résumé du week-end.

1-Le pass sanitaire assoupli ?

Le début de la fin pour le pass sanitaire ? Invité de BFMTV, ce dimanche, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé qu’un Conseil de défense se tiendrait mercredi prochain pour « adapter les règles » du pass sanitaire localement, comme l’avait évoqué Emmanuel Macron mercredi.

Avec 50 millions de primo-vaccinés, Olivier Véran se montrait également optimiste sur l' évolution de l'épidémie, dans une interview au Parisien ce dimanche. « Nous sommes sur la bonne voie. Si la situation continuait de s’améliorer, nous pourrions alléger progressivement les restrictions, là où le virus circule le moins d’abord, puis partout sur le territoire. Cet allègement pourrait inclure le pass sanitaire », expliquait le ministre de la Santé.

2- Sandrine Rousseau et Yannick Jadot au second tour de la primaire écologiste

Yannick Jadot et Sandrine Rousseau se sont qualifiés pour le second tour de la primaire écologiste, en vue de l’élection présidentielle de 2022, a annoncé ce dimanche le patron d’EELV, Julien Bayou. Yannick Jadot est arrivé en tête avec 29.534 voix (27,70 %) des plus de 122.000 inscrits, suivi par Sandrine Rousseau, 26.801 voix (25,14 %). Juste derrière, avec quelques voix d’écarts, on retrouve à la troisième et quatrième positions la députée Delphine Batho avec 23.801 voix (22,32 %) et le maire de Grenoble, Eric Piolle, 23.767 voix (22,29 %). En bas du podium, l’entrepreneur Jean-Marc Governatori arrive à la cinquième position avec 2.501 voix (2,35 %).

3- Haute tension entre Paris et Washington avec la crise des sous-marins australiens

Du jamais vu. Paris a rappelé son ambassadeur aux Etats-Unis et en Australie, en réplique à la décision de l’Australie de rompre le contrat de 56 milliards d’euros de sous-marins que la France devait lui fournir, aux profits des Américains. Un événement totalement inédit dans l’histoire des relations diplomatiques entre les deux pays. Si Emmanuel Macron et Joe Biden doivent s’entretenir prochainement au téléphone, on peut supposer que s’inaugure une certaine période de froideur entre la France et les Etats-Unis .

4- Inhumation du président algérien Aziz Bouteflika

L’ancien président Algérien Abdelaziz Bouteflika, chassé du pouvoir en 2019 après des manifestations massives contre sa volonté de briguer un nouveau mandat, est décédé vendredi à l’âge de 84 ans, a annoncé la télévision publique algérienne. Bouteflika avait été président du pays durant 20 ans. Sa santé s’était fortement dégradée après un AVC en 2013 et il n’apparaissait presque plus en public. L'ex-président algérien a été inhumé ce dimanche à Alger dans un carré du cimetière El Alia, réservé aux héros de la guerre d'indépendance, mais il a reçu bien moins d'honneurs que ses prédécesseurs.

A lire aussi : « Au début je l’admirais, mais il a merdé ». les réactions de la diaspora algérienne en France.

5- Décès de René Malleville, emblématique supporter de l’OM

Il était connu pour ses coups de gueule monumentaux dans « La minute de René », sur Internet après les matchs de l’OM. René Malleville​, 73 ans, supporter indéfectible de Marseille, est décédé a annoncé ce dimanche son entourage sur les réseaux sociaux. Il avait expliqué au cours de l’été souffrir d’un cancer. Figure du Stade Vélodrome, ancien conseiller municipal et syndicaliste, René Malleville avait même brièvement participé à l’émission Touche Pas à Mon Poste avant d’en claquer la porte.