Coronavirus dans le Loiret : 157 pompiers non-vaccinés suspendus de leurs fonctions

LOI Le Sdis assure avoir anticipé cette situation

20 Minutes avec agence
— 
SYSPEO/SIPA

Depuis le 15 septembre, les pompiers, tout comme les personnels soignants des hôpitaux ou des maisons de retraite, sont soumis à l' obligation vaccinale. Dans le  Loiret, 5 pompiers professionnels et 152 volontaires ont été suspendus, rapporte La République du Centre.

Comme le veut la loi, ils auraient dû prouver avoir déjà reçu une dose de vaccin contre le Covid-19 pour pouvoir continuer à travailler. Tant qu’ils ne se mettront pas en conformité, ils verront leur contrat de travail suspendu et donc leur salaire non versé.

Une situation qui évolue

« On savait potentiellement que certains risquaient, pour différentes raisons, de ne pas être dans les clous le 15 septembre. Qu’il pourrait aussi y avoir, de la part de certains, une volonté de protester, et d’accepter symboliquement quelques jours de suspension avant de régulariser leur situation… Elle évolue de jour en jour », atteste le directeur du Sdis du Loiret. Deux jours avant la date butoir, 19 pompiers professionnels n’avaient pas encore reçu de première dose. Ils n’étaient plus que huit le 15 septembre.

Le département compte 420 pompiers professionnels pour 1.860 volontaires. Le Sdis assure avoir anticipé ces suspensions mais qu’il n’avait pas eu le choix d’appliquer « une mesure réglementaire décidée par le gouvernement ».