Vaccination : Des bons de réduction pour les personnes vaccinées ? Prudence !

FAKE OFF Sur les réseaux sociaux, des internautes s'étonnent de promotions réservées aux personnes ayant reçu leur injection

Maïwenn Furic
— 
Injection d'une troisième dose à Nice en septembre 2021. (Illustration)
Injection d'une troisième dose à Nice en septembre 2021. (Illustration) — SYSPEO/SIPA
  • Des réductions uniquement pour les personnes vaccinées ? Photo à l’appui, des « offres spéciales vaccinés » ont suscité la colère de certains internautes au cours des derniers jours.
  • Plusieurs d’entre eux ont appelé au boycott des enseignes présentes sur le document, les qualifiant de « collabo ».
  • Mais ce prospectus est-il authentique ? 20 Minutes a mené l’enquête…

Après le pass sanitaire pour accéder à certains lieux, des remises commerciales pour les seules personnes vaccinées contre le Covid-19 ? Depuis quelques jours, des internautes s’indignent d’une série de bons de réduction. Sous le titre « Offres spéciales vaccinés, la solidarité récompensée », une remise de 5 euros chez le coiffeur ou 10 % chez La Grande récré.

« Notons bien la liste de toutes ces enseignes collabos : nous saurons nous en souvenir quand le coronacircus sera terminé… », commente un utilisateur de Twitter, tandis que d’autres appellent au boycott des enseignes telles que McDonald’s ou Claire’s. « Je n’achèterai plus rien chez eux !! C’est mon cadeau solidaire à moi, ne me remerciez pas », écrit l’un d’entre eux.

Ces promotions sont-elles authentiques ? On fait le point.

FAKE OFF

Le prospectus existe bel et bien, mais il est distribué dans un contexte bien particulier. Depuis l’ouverture du centre de vaccination au sein de la zone commerciale du Jeu de paume à Beauvais, le 30 août, cette série de promotions est distribuée aux patients juste après la piqûre.

Les réductions concernent ainsi les enseignes présentes dans le centre commercial. « C’est une initiative des commerçants », explique à 20 Minutes Eline Watbot, la directrice de la galerie. « Nous nous sommes rendu compte que les personnes qui viennent se faire vacciner n’ont jamais mis les pieds chez nous. Il s’agit donc de fidéliser des potentiels futurs clients. » Son collègue Guillaume Sergeant, chef du centre commercial, précise que l’agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France soutient les actions en faveur de la vaccination « quelles qu’elles soient ».

Une position confirmée par l’agence à 20 Minutes : « L’ARS travaille de façon étroite avec les acteurs locaux pour renforcer la vaccination contre la Covid-19 et soutient, de façon générale, toute initiative que les acteurs locaux peuvent mettre en place sur leur territoire pour inciter à la vaccination en s’appuyant sur leur connaissance du territoire, dans la limite bien sûr de la légalité. » Sur ce dernier point, l’association de consommateur UFC-Que choisir confirme que l’action commerciale du Jeu de paume est légale, « sauf si c’est le corps médical qui pratique cette distribution ».

« Ce prospectus a été relayé sur les réseaux sociaux, sorti de son contexte, et a donc été très mal accueilli », déplore Eline Wabtot, la directrice de la galerie. « Notre rôle n’est pas d’influencer les gens au sujet des vaccins. C’est pourquoi nous ne distribuons pas ces réductions en amont de la vaccination. » En réalité, il s’agit avant tout d’une opération marketing qui vise à attirer des clients dans un centre commercial à moitié vide, comme le soulignaient récemment nos confrères du Parisien.