Vaccination : Une troisième, voire une quatrième dose pour tous ? Prudence !

FAKE OFF Des internautes soutiennent que l'ensemble des personnes vaccinées contre le Covid-19 recevront une 3e et une 4e dose, sur la base d'une capture d'écran du site professionnel de l'Assurance maladie

Alexis Orsini
— 
Un centre de vaccination anti-Covid-19 à Cagnes-sur-mer (Alpes-Maritimes).
Un centre de vaccination anti-Covid-19 à Cagnes-sur-mer (Alpes-Maritimes). — SYSPEO/SIPA
  • Une troisième et une quatrième dose sont-elles déjà prévues pour les personnes vaccinées contre le Covid-19 ?
  • C'est ce qu'affirme un tweet viral, en s'appuyant sur la capture d'écran d'un site de l'Assurance maladie réservé aux professionnels de santé, qui leur permettrait de planifier ces deux doses supplémentaires dans le schéma vaccinal des patients. 
  • Si une troisième dose de vaccin peut être administrée depuis septembre 2021 à certaines personnes à risque, la quatrième dose est, à ce jour, seulement prévue pour les personnes immunodéprimées. 

Ameli Pro, le site de l'Assurance maladie réservé aux professionnels de santé, a-t-il révélé que le gouvernement comptait mettre en place une troisième et quatrième dose de vaccin en guise de rappel pour l’ensemble des  personnes vaccinées contre le Covid-19 ?

C’est ce que soutient un utilisateur de Twitter, visiblement inquiet : « Quelle que soit l’intensité de la crise, on vous injectera cette substance expérimentale (Phase III) en massacrant toutes nos libertés. Les 3e et 4e doses sont déjà prêtes et programmées. Si vous ne comprenez plus la supercherie à ce stade, Dieu ait votre âme ! Vive la France ! »

Il s’appuie, pour étayer ses dires, sur une supposée capture d’écran de la plateforme Espacepro.ameli.fr, sur laquelle un formulaire permet aux professionnels de santé d’intégrer une « 3e vaccination » et une « 4e vaccination » aux différentes étapes d’un schéma vaccinal individuel. Sauf que celles-ci concernent en réalité un public restreint.

FAKE OFF

Comme le rappelle le site Service-public.fr, la Haute Autorité de santé (HAS) a préconisé, dans un avis rendu fin août 2021, « l'injection d'une 3e dose aux plus de 65 ans et aux personnes avec des comorbidités » à compter de ce mois de septembre, tout en précisant que « cette dose devrait être injectée après un délai d’au moins six mois suivant la primo-vaccination complète [soit les deux premières doses] ».

La troisième dose de vaccin est donc d’ores et déjà d’actualité pour une partie de la population.

Une 4e dose prévue pour les immunodéprimés

Quant à la quatrième dose, le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) a estimé, dans son avis du 19 août 2021, qu’elle était pertinente pour « améliorer la réponse immunitaire » des « personnes immunodéprimées ». Pour les patients « ayant reçu une troisième dose de vaccin au deuxième trimestre 2021, la campagne de rappels constitue alors l’opportunité d’une quatrième dose qui ne devrait pas être concernée par ce délai de six mois ».

« Le COSV ayant recommandé, pour les personnes sévèrement immunodéprimées ayant reçu trois injections au deuxième trimestre 2021, l’administration d’une quatrième dose […]. Il a été nécessaire de créer, dans le téléservice Vaccin Covid, un bouton "4e vaccination" pour que les professionnels de santé puissent enregistrer les informations relatives à cette 4e injection », nous explique l’Assurance maladie.

Enfin, si les vaccins Pfizer, AstraZeneca et Moderna sont bien en phase 3 d’essai, cela ne signifie pas pour autant que les personnes vaccinées sont des « cobayes » , contrairement à ce que prétend une rumeur persistante.