Météo : Huit départements placés en vigilance orange pour risque de pluie et d'inondation

INTEMPERIES L'alerte devrait être levée dans la nuit de mercredi à jeudi 

M.A.
— 
(Illustration) Inondation sur quelques mètres dans une rue à Auby, le 4 juillet.
(Illustration) Inondation sur quelques mètres dans une rue à Auby, le 4 juillet. — FRANCOIS GREUEZ/SIPA

Après le Gard, l’Hérault, l’Ardèche, l’Isère et la Drôme, trois nouveaux départements – la Haute-Savoie, la Savoie et l’Ain – ont été placés à leur tour en vigilance orange, ce mercredi après-midi, pour risque de pluie et d’inondation, soit huit départements au total, a annoncé Météo France dans son dernier bulletin.

La personne signalée disparue depuis mardi après-midi sur la commune d’Aimargues, au sud-ouest de Nîmes, à la suite des violents orages qui ont touché le Gard, a été retrouvée saine et sauve mercredi matin par les gendarmes, a annoncé la préfecture du département. Cet homme âgé de 65 ans, « initialement supposé tombé dans le Rhony », un affluent du Vistre, avait « trouvé refuge au moment de la montée des eaux », a précisé la même source.

Un phénomène « non exceptionnel pour la saison »

Après avoir alerté dans son bulletin de 6 heures face à « un risque non négligeable de phénomènes violents » sur le Gard et l’Hérault, Météo France semblait moins alarmiste dans son bulletin suivant, à 10 heures, alors que cinq départements sont en vigilance orange pour orages et pluie-inondations, avec l’Ardèche, la Drôme et l’Isère.

Répétant que cet épisode pluvio-orageux de fin d’été est « non exceptionnel pour la saison », l’institut de prévisions météorologiques prévient qu’il pourrait « générer d’importants cumuls de pluie en peu de temps », avant de gagner l’Ardèche et la Drôme dans l’après-midi. Des pluies de l’ordre de 80 à 100 mm sont attendues localement. Mercredi matin, une poignée de routes secondaires restaient fermées à la circulation dans la zone touchée, au sud-ouest de Nîmes. Les 800 pompiers déployés sur le terrain poursuivaient des opérations non urgentes.