Intempéries dans le Gard : Une personne portée disparue, de nouvelles pluies attendues

METEO Le bilan provisoire des intempéries, dans le Gard, qui ne sont peut-être pas terminées, fait état d’un blessé léger

20 Minutes avec AFP
— 
Une voiture des services de secours à Aigues-Vives dans le Gard, mardi.
Une voiture des services de secours à Aigues-Vives dans le Gard, mardi. — SYLVAIN THOMAS / AFP

De violents orages et des pluies records ont frappé mardi le Gard, où une personne est portée disparue, et Météo-France continue à appeler à la prudence dans le secteur, avec de « forts orages » encore attendus ce mercredi. « Une personne est portée disparue sur la commune d’Aimargues après une chute dans le cours d’eau le Rhôny », au sud-ouest de Nîmes, a indiqué la préfecture du Gard mardi soir dans son dernier communiqué.

Deux autres personnes avaient été temporairement portées disparues plus tôt dans la journée, à Aigues-Vives et Uchaud, deux localités proches de l’autoroute A9 reliant Nîmes à Montpellier. L’une « a été retrouvée », a précisé la préfecture en fin d’après-midi, en ajoutant que les recherches et témoignages sur la seconde personne recherchée conduisaient, « à ce stade, à écarter l’hypothèse de la disparition ». Jusqu’ici, aucune victime, excepté un « blessé léger » frappé par la foudre, n’a été officiellement signalée dans le département.

Le Gard est repassé en vigilance orange

Venu à la rencontre des services de secours et des autorités sur place, mardi soir, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a mis en garde sur la suite des événements : « Nous sommes particulièrement vigilants dans l’Hérault et le Gard, où nous craignons d’autres épisodes de ce type dans les heures et jours qui viennent ». La situation « va à nouveau se dégrader dès cette nuit », avait confirmé la préfecture, en annonçant que les « établissements scolaires publics et privés resteront fermés mercredi ».

Le Gard est repassé en vigilance orange aux orages, aux pluies-inondations et aux crues mercredi matin : « On attend de fortes intensités pluvieuses de l’ordre de 80 à 100 mm en peu de temps localement pour l’Hérault et le Gard, 50 à 80 mm pour l’Ardèche et la Drôme », note Météo-France dans son bulletin de 6 heures. L’organisme a placé au total huit départements en vigilance orange aux orages (Allier, Puy-de-Dôme, Cantal, Aveyron, Hérault, Gard, Ardèche et Drôme).

244 mm de pluie en trois heures à Saint-Dionisy, un record dans le Gard

La vague orageuse qui a touché depuis le début de la journée une grande partie du sud de la France a été particulièrement active dans le Gard, où elle a touché une soixantaine de communes. Le département a été placé en vigilance rouge entre 11h30 et 14 heures. Le ministre de l’Intérieur a décrit « des circonstances très exceptionnelles, très concentrées et très peu prévisibles ». « Rien ne laissait présager un événement d’une telle ampleur », avait confirmé dans l’après-midi Marc Pontaud, expert de Météo-France : « 244 mm en trois heures à Saint-Dionisy, c’est quelque chose d’exceptionnel », a-t-il insisté, rappelant que le record absolu dans le Gard était jusque-là de 216,4 mm à Saint-Martial le 19 septembre 2020.

Alors que de nombreuses routes et ponts ont été coupés, l’autoroute A9, axe majeur reliant l’Italie à l’Espagne, a été fermée plusieurs heures. Sur cette autoroute, « environ 30 personnes ont été mises en sécurité par des moyens aériens et terrestres », ont précisé les pompiers, qui ont procédé au total à 60 hélitreuillages et 450 interventions de mise en sécurité. Vers 20h00, l’autoroute était rouverte dans les deux sens, a précisé Vinci, mais pas sur toutes les voies, des opérations de nettoyage et des travaux étant encore en cours.

« Un autre phénomène est en train de démarrer en Midi-Pyrénées, où une centaine de millimètres en trois heures sont attendus », a averti Marc Pontaud, selon qui des précipitations vont à nouveau concerner le Languedoc en deuxième partie de nuit : « A priori, on exclut un scénario du pire pour le moment », a-t-il cependant rassuré.