Un quart des familles françaises avec enfant sont monoparentales, selon l'Insee

EVOLUTION Dans près de deux millions de familles, les enfants résident avec un seul parent

M.F
En 2020, 25% des familles sont monoparentale et dans 82% d'entre elles, c'est la mère qui vit avec les enfants.
En 2020, 25% des familles sont monoparentale et dans 82% d'entre elles, c'est la mère qui vit avec les enfants. — Mojpe / Pixabay

En 2020, 25 % des foyers français avec un enfant étaient une famille monoparentale, constate l’Insee dans un nouveau rapport publié ce lundi. Un chiffre qui a bondi de 3 % depuis 2011. Il y a ainsi en France près de deux millions de familles où les enfants résident avec un seul parent, sans conjoint cohabitant. Dans 18 % d’entre elles, c’est le père qui vit avec ses enfants.

L’Insee note que les familles monoparentales sont un peu plus présentes en outre-mer qu’en métropole. Dans une étude publiée en mars dernier, l’Institut constate aussi qu’en 2020, 12 % des enfants dont les parents sont séparés vivent en résidence alternée. L’enquête publiée lundi affirme que 9 % des familles sont recomposées, soit 717.000 familles où il y a dans le logement un couple et au moins un enfant né avant l’union. Une part qui reste stable par rapport à 2011.

24 % des enfants de familles monoparentales sont pauvres

L’étude constate également que les enfants de familles monoparentales vivent plus souvent dans la précarité. Ainsi, 24 % des enfants des familles monoparentales vivent dans un logement surpeuplé, contre 10 % de ceux des familles dites « traditionnelles ». « Le surpeuplement plus marqué des familles monoparentales peut s’expliquer en partie par le fait qu’elles vivent souvent dans des grandes villes ou leurs banlieues, où les logements sont plus petits », expliquent les auteurs de l’enquête.

L’Insee assure enfin qu’en 2018, 41 % des enfants mineurs vivant en famille monoparentale vivaient au-dessous du seuil de pauvreté, contre 21 % de l’ensemble des enfants. Dans un tiers des familles monoparentales, le parent avec lequel ils résident la plupart du temps n’a pas d’emploi.