Coronavirus : La France mieux lotie que ses voisins face au pass sanitaire ? Une affirmation à nuancer

FAKE OFF La France est-elle « le pays européen qui s'en sort le mieux » face à l'épidémie grâce au pass sanitaire ? Cette affirmation de l'animateur de CNews Pascal Praud est à nuancer

20 Minutes Fake off
— 
Illustration du pass sanitaire.
Illustration du pass sanitaire. — Mourad ALLILI/SIPA
  • Dans L’Heure des pros 2, lundi sur Cnews, Pascal Praud a avancé que « le pass sanitaire fait que l’épidémie s’est arrêtée en France, alors qu’en Allemagne, en Suisse, elle continue ».
  • Si l’épidémie est bien en baisse dans l'Hexagone, selon le dernier bulletin de Santé publique France, le pays déplore toutefois 560 décès de plus du Covid-19 que l’Allemagne sur la période couverte par ce bulletin.

En pleine émission consacrée à Eric Zemmour et au départ de celui-ci de l’antenne de CNews, Pascal Praud a « ouvert une parenthèse » qui a surpris les téléspectateurs. L’animateur de L’Heure des pros s’est lancé lundi dans la défense du pass sanitaire.

« Le pass sanitaire fait que l'épidémie s’est arrêtée en France, alors qu’en Allemagne, en Suisse, elle continue, a-t-il avancé dans L’Heure des pros 2. Pourquoi ? Parce qu’on a mis dans des restaurants des gens qui sont vaccinés et qui ne transmettent plus le virus et l’épidémie faiblit en France. […] Je m’aperçois qu’en Allemagne, l’épidémie est plus forte que chez nous. Nous sommes le pays européen qui s’en sort le mieux grâce à ça. »

FAKE OFF

Les indicateurs pour la France sont effectivement en baisse, selon le dernier bilan de Santé publique France, qui couvre la période du 30 août au 5 septembre. L’établissement a enregistré environ 28.400 cas confirmés de moins qu'au cours de la dernière semaine d’août, ainsi qu’une baisse de 7 % des décès et de 20 % des hospitalisations.

Ces données encourageantes font-elles de la France « le pays européen qui s’en sort le mieux » ?

La France déplore, pour cette période, 560 décès en plus que l’Allemagne, un pays pourtant peuplé de 16 millions d’habitants de plus que l'Hexagone, selon des données de l’université américaine Johns Hopkins, reprises par Covid Tracker. L’Allemagne compte également près de 50 % de patients hospitalisés en soins intensifs en moins que la France.

Rapporté à la population, la Suisse enregistre elle aussi moins de décès que la France, mais compte environ le même nombre de malades hospitalisés en soins intensifs à cause du Covid-19. Le taux de vaccination en Suisse est inférieur à la France.

Les deux pays viennent pourtant tout juste de se convertir au pass sanitaire pour lutter contre le Covid-19 : le gouvernement fédéral suisse vient d'annoncer qu’un « certificat Covid » serait désormais nécessaire pour entrer dans des restaurants, des lieux culturels et de lois et des manifestations à l’intérieur. Ce cousin du pass sanitaire est en vigueur depuis lundi et est limité au 24 janvier de l’année prochaine.

En Allemagne, la « règle 3 G » est en vigueur depuis le 23 août. Rien à voir ici avec un réseau pour smartphone, il s’agit, là encore, d’une version du pass sanitaire. Au-delà du seuil de 35 infections pour 100.000 habitants, seules les personnes vaccinées ou présentant un test récent (moins de 24 heures pour un antigénique, 48 heures pour un test PCR) ont le droit d’accéder à certains lieux, comme les restaurants, les salles de sport, mais aussi de rendre visite à un proche dans un hôpital.

Les Länder ont le pouvoir d’annuler ces restrictions lorsque le taux d’incidence sur sept jours reste en dessous de ce seuil de 35 infections pour 100.000 habitants. Nos voisins demandent également la présentation d’un pass sanitaire pour tous les voyageurs âgés de plus de douze ans entrant dans le pays, à l’exception des travailleurs frontaliers.