Seine-Maritime : La gendarmerie alerte sur des mails accusant les destinataires de pédophilie

CYBERCRIMINALITE La gendarmerie de Seine-Maritime a lancé une alerte, ce samedi, sur de faux mails accusant les destinataires de pédophilie. Le but ? Extorquer de l’argent aux internautes

20 Minutes avec agence
— 
Witt / SIPA

L’alerte a été lancée par la gendarmerie de Seine-Maritime ce samedi, rapporte 76 Actu. Des mails frauduleux, émanant d’une fausse brigade de protection des mineurs ou de gendarmes, circulent et accusent de pédophilie afin d’extorquer le destinataire.

L’affaire n’est pas récente : cela fait déjà plusieurs mois que les gendarmes reçoivent des appels de personnes expliquant avoir reçu un mail les accusant d’avoir consulté des sites pédopornographiques ou encore de s’être livrés à des actes de pédophilie.

« Si l’on suspecte des gens, on va les chercher chez eux »

Dans ce message, il est demandé de cliquer sur un lien qui permet de payer afin de ne pas être inquiété. La gendarmerie met donc en garde : « Il ne faut absolument pas cliquer sur les liens et évidemment encore moins envoyer de l’argent. » Par ailleurs, une source judiciaire précise au sujet du travail des forces de l’ordre : « Si l’on suspecte des gens d’être liés à des actes de pédophilie, on va les chercher chez eux, on ne leur envoie pas de mail. »