Pass sanitaire à Toulouse : La manif dégénère en grosse bagarre entre ultra-droite et ultra-gauche, cinq interpellations

FIGHT Samedi à Toulouse, le traditionnel cortège contre les mesures sanitaires a été perturbé par une énorme bagarre mettant aux prises des militants d’extrême droite et d’extrême gauche

H.M.
— 
Une manifestation toulousaine contre le pass sanitaire. Illustration.
Une manifestation toulousaine contre le pass sanitaire. Illustration. — F. Scheiber - Sipa

Selon les témoins, les deux camps étaient déterminés à en découdre. A Toulouse, la désormais habituelle manifestation contre le pass sanitaire n’avait démarré que depuis quelques minutes, et très tranquillement, quand une impressionnante bagarre a éclaté dans le cortège, entre la place Jeanne-d'Arc et la place Arnaud-Bernard.

De source policière, elle a mis aux prises des militants de l'ultra-droite et l’ultra-gauche qui semblaient s’être préparés à l’affrontement. Certains des protagonistes étaient munis de barres de fer.

Aucun blessé

La rixe s’est soldée par cinq interpellations de jeunes, âgés de « la trentaine maximum », qui sont toujours en garde à vue ce dimanche. Malgré la violence inouïe des images qui circulent sur les réseaux sociaux, elle n’a fait aucun blessé.

La manifestation toulousaine a, selon le comptage de la police, réuni quelque 1.500 marcheurs opposés à la vaccination ou au pass sanitaire. Dans la Ville rose, les cortèges estivaux réunissent bon nombre de « gilets jaunes » mais aussi des familles catholiques traditionalistes.