Tarn et Aveyron : Des numéros d’urgence difficiles à joindre après l’incendie criminel de deux antennes relais

ATTENTION L’incendie criminel de deux antennes relais à Albi complique l’accès aux numéros d’urgence classiques dans le Tarn et une partie de l’Aveyron. Mieux vaut composer le 112

H.M.
— 
Une antenne relais incendiée. Illustration.
Une antenne relais incendiée. Illustration. — F. Scheiber - Sipa

Des sabotages aux conséquences lourdes. Deux antennes relais de téléphonie  ont brûlé à Albi (Tarn) dans la nuit de vendredi à samedi, avec pour effets directs des difficultés à joindre les numéros d’urgence habituels – le 15, le 17 et le 18 – depuis un portable, en particulier pour les abonnées des réseaux Bouygues et SFR. Ce, dans la Tarn mais aussi une partie de l’Aveyron. Les deux préfectures recommandent aux usagers de privilégier le 112 en cas d’urgence. Certains habitants sont aussi privés de TNT.

Selon la préfecture du Tarn, ces dégradations volontaires ont « impacté 52.000 abonnés » en tout. La situation a été rétablie pour 20.000 d’entre eux samedi soir et, pour les autres, « des travaux sont en cours pour rétablir la situation dans les meilleurs délais ».

Cédric O, le  secrétaire d'Etat en charge du Numérique, a fermement condamé ces actes de malveillance ce dimanche.

Antennes sous surveillance

Pour le premier pylône, situé au nord de la préfecture tarnaise, côte de Mascrabière, les pompiers ont été appelés vendredi à 22h35. Le deuxième incendie s’est déclaré peu avant 2 heures du matin, sur un autre site.

Pour la nuit de samedi à dimanche, les pylônes du secteur ont été placés sous surveillance par les forces de l’ordre. Aucun autre départ de feu n’a été signalé.