Pont effondré à Mirepoix-sur-Tarn : Le camion de plus de 50 tonnes a été sorti de l'eau

TRAVAUX Plus de dix-huit mois après l’effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn, à l’origine de la mort de deux personnes, le camion et sa remorque ont été extraits ce lundi des eaux de la rivière

B.C.
— 
Le camion, dont le surpoids est à l'origine de l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn en novembre 2019, a été extrait des eaux du Tarn ce lundi.
Le camion, dont le surpoids est à l'origine de l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn en novembre 2019, a été extrait des eaux du Tarn ce lundi. — Adrien Nowak / CD31

Après la foreuse début août, le camion et sa remorque, sous le poids desquels le pont de Mirepoix-sur-Tarn s’est effondré le 18 novembre 2019, ont été  sortis de l'eau ce lundi. Le jour du drame, ce convoi de plus de 50 tonnes s’était engagé sur cet édifice dont le tonnage maximum autorisé était de 19 tonnes. Son conducteur ainsi que la jeune passagère qui se trouvait dans une voiture arrivant en sens inverse avaient été tués.

Après des travaux d’aménagement de la berge, les travaux d’enlèvement des parties immergées avaient débuté en juin. En plus du camion et de son chargement, 600 tonnes d’acier et de béton qui composent le tablier vont être découpées sous l’eau et renflouées par une équipe spécialisée de plongeurs.

Le camion, dont le surpoids est à l'origine de l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn en novembre 2019, a été extrait des eaux de la rivière le 6 septembre 2021.
Le camion, dont le surpoids est à l'origine de l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn en novembre 2019, a été extrait des eaux de la rivière le 6 septembre 2021. - Adrien Nowak / CD31

« L’ensemble des tronçons sera numéroté, répertorié et évacué sur un site dédié à disposition de l’enquête judiciaire », indique le conseil départemental de la Haute-Garonne, gestionnaire de l’infrastructure qui a pris en charge l’ensemble du chantier pour un montant estimé à 2,5 millions d’euros.

Nouveau pont à l’étude

Les travaux d’enlèvement du tablier doivent se terminer au cours du mois d’octobre. La construction d’un nouveau pont de 150 mètres de long pour franchir le Tarn est toujours à l’étude.

« Les études et les travaux de ce nouveau pont dureront entre 5 et 6 ans, pour un budget estimé à 10 millions d’euros. Une phase de concertation va démarrer cet automne », indique la collectivité.