Marseille : Un singe tamarin volé à Paris découvert déambulant dans une école

ANIMAUX PROTEGés Un singe tamarin à tête de lion, espèce très rare et menacée, a été découvert déambulant dans une école de Marseille, 15 mois après avoir été volé à Paris

Adrien Max
— 
Le singe tamarin découvert à Marseille.
Le singe tamarin découvert à Marseille. — Xavier Bonnard

Une découverte aussi rare qu’exceptionnelle. Xavier Bonnard, ancien président de la SPA Marseille Provence, a été appelé par les pompiers pour une étrange découverte : un singe tamarin déambulait seul dans une école près du marché aux puces de Marseille. « C’est un singe tamarin à tête de lion, une espèce très rare qui est menacée, et protégée par la convention de Washington. Il se baladait dans une école à 100 mètres du marché aux puces », explique Xavier Bonnard.

Entre 20.000 et 50.000 euros le spécimen

Après avoir prévenu la police et les services de la préfecture, l’ancien président de la SPA s’est rendu compte que ce singe avait été volé à une association de la région parisienne il y a quinze mois, grâce à la puce de l’animal. « C’est la plus grosse association de France qui élève des singes tamarins avant de les réintroduire dans leur milieu naturel, ils avaient déposé plainte à la suite de ce vol », avance-t-il.

Ugo, 6 ans, selon cette même puce, est depuis à l’abri, dans un endroit secret appartenant à la SPA pour éviter tout nouveau vol. Et il sera très prochainement transféré vers l’association où il a été dérobé. Selon Xavier Bonnard, cette race de singe peut se vendre entre 20.000 et 50.000 euros sur le marché noir.