Pyrénées-Atlantiques : Une élue soupçonnée de détournement de fonds dans une polyclinique

MALVERSATIONS Nicole Ithurria avait été licenciée en juin dernier de la polyclinique Côte basque sud qu’elle dirigeait depuis 1994

20 Minutes avec agence
— 
Bob Edme/AP/SIPA

Nicole Ithurria, adjointe au maire de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) en charge des finances publiques, a été contrainte à la démission pour des soupçons de malversations financières, a révélé dimanche le groupe Ramdam 64-40. Une information confirmée par le quotidien Sud-Ouest qui précise que l’élue a été licenciée en juin dernier de la polyclinique Côte basque sud qu’elle dirigeait depuis 1994. Nicole Ithurria aurait détourné au moins 190.000 euros de chèques et le préjudice pourrait même atteindre 1,3 million d’euros, précisent nos confrères.

Le maire « étonné, choqué et déçu »

En effet, la nouvelle direction de l’établissement de santé a découvert des anomalies sur les comptes et il s’agit désormais de savoir depuis quand l’argent aurait été détourné, même si aucune plainte n’a pour l’instant été déposée. Mais le maire ainsi que le préfet ont été mis au courant de cette affaire, indique France Bleu Pays basque. Nicole Ithurria a donc présenté sa démission de son poste d’adjointe dans la foulée.

Le maire de Saint-Jean-de-Luz, Jean-François Irigoyen, s’est dit « étonné, choqué et déçu » d’une telle situation, même s’il rappelle le principe de présomption d’innocence. Il indique par ailleurs à Sud-Ouest qu’il souhaite lancer un audit financier des comptes publics de sa commune, même s’il se dit confiant sur le résultat.