Pays-de-la-Loire : Les campings, « grands gagnants » de la saison estivale

TOURISME Malgré un contexte délicat, les campings ont tiré leur épingle du jeu cette année, en particulier sur le littoral

Frédéric Brenon
— 
Equipements aquatiques dans un camping en Vendée (illustration).
Equipements aquatiques dans un camping en Vendée (illustration). — F.Perry/AFP
  • L’observatoire du tourisme des Pays-de-la-Loire a réalisé une enquête auprès de 1.500 professionnels.
  • L’hôtellerie de plein air connaît une saison très satisfaisante dans cette région. A l’inverse de l’été précédent.

Ils avaient connu un été 2020 pas loin d’être « catastrophique ». Et la poursuite de la crise sanitaire, couplée à une météo franchement décevante, ne laissait rien présager de bon cette année. Pourtant, les campings de la région Pays-de-la-Loire connaissent une « belle saison » touristique 2021. L’observatoire régional du tourisme, qui vient de réaliser une enquête auprès de 1.500 professionnels, les considère même comme les « grands gagnants » de l’été.

« Ils ont su complètement s’adapter et ont retrouvé la clientèle qui s’en était détournée l’an passé. Et malgré des touristes étrangers encore peu nombreux, certains enregistrent un niveau de fréquentation proche de 2019 qui était une année record », relève Cécile Onillon-Patron, responsable de l’observatoire régional du tourisme. « Les campings offrent un rapport qualité-prix particulièrement appréciable en période de crise. Ils se sont beaucoup modernisés et présentent une palette de services et d’activités qui sont bien souvent inclus dans le prix », ajoute Nicolas Charrier, président de la fédération régionale de l’hôtellerie de plein air.

Les touristes étrangers font défaut

A y regarder de plus près, c’est surtout sur le littoral (un établissement sur deux dans la région) et proche des villes que le succès est important, les résultats étant mitigés dans les campings ruraux. « Les locatifs [mobile-homes, bungalows, cabanes…] ont très bien marché, se réjouit Nicolas Charrier. A l’image des gîtes, ils offrent un confort privatif, y compris pour les grandes familles puisqu’on trouve de plus en plus de mobile homes de quatre chambres. »

Les emplacements pour tentes, à l’inverse, enregistrent une baisse significative. En raison de la météo d’une part, mais aussi de l’absence des étrangers. « Ils sont habituellement recherchés par les Allemands, les Néerlandais et, surtout, les Anglais. Ces derniers sont quasiment absents cette année », justifie Nicolas Charrier.

Cyclotourisme et hébergements insolites

Parmi les tendances qui contribuent au succès des campings, l’essor du cyclotourisme, notamment le long de la Loire, et l’attrait pour les hébergements insolites (cabanes perchées, roulottes, bulles…), dont l’offre ne cesse de grossir.

Et puis il y a les équipements. « Les campings réinvestissent énormément chaque année et le niveau d’équipements a globalement beaucoup augmenté, constate Nicolas Charrier, explique le président de la fédération régionale de l’hôtellerie de plein air. La restauration est montée en gamme, on retrouve des services de spa, de massages, des centres aquatiques impressionnants. Beaucoup de campings ressemblent à des clubs de vacances où il n’est pas nécessaire d’en sortir. »

La région Pays-de-la-Loire compte environ 660 campings. Plus de la moitié d’entre eux se trouvent en Vendée.

Bilan contrasté

Au-delà des campings, la fréquentation touristique globale de l'été 2021 en Pays-de-la-Loire se révèle meilleure qu'en 2020 et «satisfaisante» au regard du contexte, estime l'observatoire régional du tourisme. La dépense moyenne des touristes.a même légèrement augmenté. Ce constat doit toutefois être nuancé car de nombreux cafés et restaurants déclarent une fréquentation en baisse cet été en raison du pass sanitaire.