Incendie dans le Var : Des mégots retrouvés à proximité du départ du feu, mais « anticipé » de dire qu’ils en sont la cause

NEGLIGENCE Le procureur de la République de Draguignan, Patrice Camberou, a annoncé que des mégots avaient été retrouvés à proximité du départ de l’incendie de Gonfaron, sans pour autant affirmer qu’ils en sont à l’origine

20 Minutes avec AFP
— 
Incendie du Var.
Incendie du Var. — PHILIPPE MAGONI/SIPA

Un mégot à l’origine du gigantesque incendie du Var ? Le procureur de la République de Draguignan a en tout cas reconnu que des mégots ont été identifiés par les enquêteurs sur l’aire d’autoroute d’où semble parti l’incendie, mais il est « très anticipé » de dire qu’ils sont effectivement à l’origine du sinistre.

« Malgré les constatations très précises des techniciens d’investigation criminelle, dire avec certitude que ces mégots sont à l’origine du feu, c’est très anticipé, c’est une erreur », a déclaré Patrice Camberou. « Ces mégots sont une cause possible, mais pas forcément la cause », a ajouté le magistrat, qui estime nécessaire de recourir à une expertise complémentaire.

Appel à témoin

Ouverte initialement pour recherche des causes de l’incendie, l’enquête en flagrance a été élargie à la qualification d’homicide involontaire depuis la découverte de deux corps dans une maison à Grimaud, près de Saint-Tropez. Entièrement carbonisées, les deux victimes n’ont pu être encore formellement identifiées. « Il est probable, au vu de l’ampleur de cet incendie, qu’au terme de la flagrance, le parquet ouvre une information judiciaire », a précisé Patrice Camberou.

Jeudi, la gendarmerie du Var a publié un appel, dans le cadre de l’enquête judiciaire en cours, pour recueillir « le témoignage de personnes ayant des informations à communiquer sur les circonstances du départ du feu ». « Il s’agit d’être sûr qu’on n’est pas passé à côté de quelqu’un qui aurait vu quelque chose », avait précisé Patrice Camberou.