Les députés ont-ils voté l’obligation pass sanitaire pour manifester contre le dispositif ? C’est faux

FAKE OFF Une publication virale dénonce l'obligation de détenir un pass pour accéder aux manifestations anti-pass. Il s’agit, en fait, d’un extrait d’un site parodique

Emilie Jehanno
— 
Manifestation contre le pass, le 14 août 2021.
Manifestation contre le pass, le 14 août 2021. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
  • Sur les réseaux sociaux, une capture écran circule montrant un article titré « Les députés valident l’obligation du pass sanitaire pour accéder aux manifestations contre le pass sanitaire »
  • Il s’agit, en réalité, d’une publication qui a été faite le 4 août sur le site humoristique Le Gorafi
  • Le pass n’est pas requis pour accéder aux manifestations

Sur Instagram ou Twitter, un post viral montre une capture d’écran d’un article titré « Les députés valident l’obligation du pass sanitaire pour accéder aux manifestations contre le pass sanitaire ». Le chapô poursuit en expliquant que les opposants au pass devront « présenter un certificat de vaccination ou un test PCR de moins de 48 heures pour accéder aux rassemblements ».

Les internautes se montrent interloqués. Comme sur cette publication Instagram du 18 août, vue près de 240.000 fois et accompagnée du hashtag #doucefrance. Les commentaires oscillent entre colère et « c’est un gag ??? ».

FAKE OFF

C’est effectivement un gag. Le titre est celui d’un article publié sur le site parodique Le Gorafi le 4 août, lors de l’adoption de la loi instaurant le pass sanitaire. L’article en lui-même tourne en dérision les mesures mises en œuvre et pousse la satire jusqu’à imaginer « des CRS spécialement formés à l’utilisation de matraques dernier cri équipées de lecteurs de QR codes ».

Pour rappel, le pass sanitaire est requis depuis le 21 juillet pour accéder aux lieux de loisirs et de culture et, depuis le 9 août, pour accéder aux magasins et centres commerciaux de plus de 20.000 m2 ainsi qu’aux restaurants et bars, aux services et établissements de santé – sauf en cas d’urgence – ou encore aux transports ferroviaires et aériens. Et non, la loi relative à la gestion de la crise sanitaire, promulguée le 5 août, ne prévoit pas de pass pour accéder aux manifestations.