Coronavirus : Selon Jean-Michel Blanquer, la vaccination des moins de 12 ans « n’est pas d’actualité »

EDUCATION Le ministre de l’Education dévoilera dans quelques jours le procole sanitaire pour la rentrée, mais il a d’ores et déjà donné quelques pistes

Delphine Bancaud
— 
Jean-Michel Blanquer, le 28 juillet 2021.
Jean-Michel Blanquer, le 28 juillet 2021. — AFP

La rentrée s’approche à grand pas et les familles s’interrogent sur les conditions d’accueil de leurs enfants dans les établissements scolaires, en raison de la propagation du  variant Delta. En déplacement ce jeudi à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine), le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer​, s’est voulu rassurant.

Il a évoqué « l’objectif d’une école ouverte pour l’année 2021-2022 » et a réaffirmé que le pass sanitaire ne serait pas requis à l’entrée des établissements. En revanche, le masque sera toujours obligatoire et les gestes barrière devront être respectés. Il dévoilera dans les prochains jours le protocole sanitaire qui précisera les modalités en vigueur pour chaque niveau scolaire, parmi quatre scénarios possibles, en fonction du degré de circulation du virus.

54,6 % de primo vaccinés chez les 12-17 ans

Répondant à une interrogation qui se fait plus grande ces derniers jours chez les parents d’élèves, il a déclaré que la vaccination des moins de 12 ans « n’est pas d’actualité. »

S’agissant du secondaire, Jean-Michel Blanquer a déclaré que les élèves qui seraient cas contacts devraient « rentrer chez eux », hormis ceux qui seraient vaccinés. Et il s’est félicité de la montée de la vaccination​ chez les 12-17 ans cet été : « On a dépassé les 50 % de primo vaccinés chez cette tranche d’âge et 30 % ont déjà eu deux vaccins. » Pour faire monter encore les chiffres, des campagnes de vaccination vont être organisées en septembre « sur une modalité d’incitation. »

Des réponses qui n’ont pas satisfait le premier syndicat du secondaire. Dans un tweet, le Snes-FSU estime que le ministre « n’a donné aucune précision ce matin ! Vaccination, protocole sanitaire, capteurs de CO2, rien n’est prêt ». Le syndicat demande notamment à ce que tous les personnels et élèves soient équipés de masques gratuitement, que leS établissements soient dotés de capteurs de CO2, que la vaccination des élèves se fasse dans des locaux dédiés…