C’est l’heure du BIM : Vaccination obligatoire pour les gendarmes, renfort dans le Var et le FMI suspend les aides pour l'Afghanistan

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

Margot Iodice
— 
(FILES) In this file photo taken on May 31, 2021 a nurse prepares a syringe of the Pfizer-BioNtech Covid-19 vaccine at a vaccination centre, in Garlan, western France. - "40 million French people have received at least one dose of vaccine, or nearly 60% of the population (  4 million in two weeks)," wrote the president, who is currently in French Polynesia, in a tweet. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)
(FILES) In this file photo taken on May 31, 2021 a nurse prepares a syringe of the Pfizer-BioNtech Covid-19 vaccine at a vaccination centre, in Garlan, western France. - "40 million French people have received at least one dose of vaccine, or nearly 60% of the population ( 4 million in two weeks)," wrote the president, who is currently in French Polynesia, in a tweet. (Photo by Fred TANNEAU / AFP) — AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Obligation vaccinale pour les gendarmes

Les gendarmes affectés sur le terrain ou au contact du public sont dans l'obligation de se faire vacciner contre le Covid-19 d’ici au 15 septembre, tandis que la police privilégie pour l’heure « l’incitation à la vaccination », selon des documents internes consultés mercredi par l’AFP.

 

Soixante pompiers de l’Ouest envoyés en renfort

L'incendie dans le Var ne cesse de prendre de l'ampleur. Déjà deux personnes sont mortes dans les feux de forêt. Ce mercredi, dix sapeurs-pompiers d’Ille-et-Vilaine ont quitté le département pour rejoindre le département, où ils ont été appelés en renfort pour lutter contre les flammes qui avaient ravagé plus de 5.000 hectares ce mercredi matin. Ils ont été rejoints par dix pompiers du Morbihan, d'autres de Loire-Atlantique et de la Manche pour composer une colonne de soixantes hommes et femmes.

Le FMI suspend les aides en faveur de l'Afghanistan

Le conflit en Afghanistan est au coeur de toutes les préoccupations. Le Fonds monétaire international a annoncé mercredi qu'il suspendait les aides en faveur du pays en raison de l'incertitude entourant le statut des dirigeants à Kaboul après la prise de contrôle du pays par les talibans. Après deux décennies passées à tenter de vaincre les talibans, les puissances occidentales sont confrontées au choix difficile d’établir ou non des relations avec le groupe fondamentaliste qui gouverne désormais l’Afghanistan.